Archives mensuelles : février 2020

CIN’Enaid : février 2020 !

Hello toi !

Nous sommes déjà à quelques jours de la fin du mois de février (qui, dois-je le rappeler, comporte un jour de plus cette année) et nous sommes déjà le dernier mercredi de ce mois où la douceur printanière a rendu les journées plus agréables.

Au niveau des sorties au cinéma, elles ont été nombreuses, je n’ai cependant pas eu le temps d’aller découvrir tous les longs-métrages présents dans ma liste.

Je vais tout de même te présenter à la fois les films que je suis allée voir confortablement installée en salle, mais aussi, petite nouveauté, je vais aussi te parler des films que j’ai pu découvrir en blu-ray ou bien encore à la télévision (oui, j’avoue… il m’arrive parfois de me poser devant un film certains dimanches soirs, à l’ancienne…) !

Tout d’abord, retour sur les films vus au cinéma, avant de poursuivre par les films (vus ou revus) au cours des dernières semaines !

Let’s go!

Birds of Prey de Cathy Yan, Etats-Unis, sorti en salles le 5 février

Ce film est la suite à Suicide Squad (que je n’ai pas vu, car je ne suis pas intéressée) et est dédié à Harley Quinn, cette psychiatre passée du côté sombre lors de son amour incommensurable pour le Joker (dont l’adaptation au cinéma m’avait beaucoup plu).

Certes, Margot Robbie donne vie au personnage de manière complètement déjantée, mais je n’arrive pas à accrocher. En parlant poliement, je me suis ennuyée et ce groupe de femmes n’était à mes yeux qu’une compilation de tous les clichés possibles sur les femmes.

Je remarque une chose chez moi, et qui répond à une question souvent posée : je crois que je suis davantage attirée par l’univers de chez Marvel que DC Comics, même si la trilogie des Batman par Christopher Nolan reste à mes yeux, un incontournable.

Pour moi, ce ne sera pas un achat que je ferai en blu-ray.

Sonic Le Film, de Jeff Fowler, Etats-Unis, sorti en salles le 12 février !

Dois-je vraiment encore regarder ça ??

Je n’avais pas pu attendre ma rubrique cinéma mensuelle pour donner mon ressenti dithyrambique sur cette pâle adaptation de l’univers de la mascotte de mon enfance !! Si toutefois tu l’as raté (ce qui est possible avec un hérisson bleu supersonique !!) le voici : https://lescarnetsdenaid.com/2020/02/17/sonic-movie-un-peu-de-sauce-piquante-sur-votre-herisson/

Je n’ai rien à ajouter, cependant certains lecteurs m’ont envoyé différents articles relatant le succès du film. Je n’en suis pas étonnée, ce film intrigue les adultes, peut fasciner les enfants… le cocktail du film en lui-même pourrait être sympa, je suis surtout très déçue de voir Sonic mené de la sorte… imaginons un Link en pleine ville à la manière d’Un Indien dans la ville !! Inconcevable ? Et pourtant…

Le Cas Richard Jewell, de Clint Eastwood, sorti en salles le 19 février.

1996, Jeux Olympiques d’Atlanta. Le monde entier a les yeux captivés par cet événement qui fête le 100ème anniversaire de ce rassemblement cosmopolite qui a lieu tous les 4 ans. Les prochains ont d’ailleurs lieu (si tout va bien…) à Tokyo dans quelques mois maintenant.

Richard Jewell, agent de sécurité de son état, va devenir un héros en découvrant un engin explosif habilement placé pour faire un maximum de victimes… Héros d’un jour, mais suspect n°1 quelques jours plus tard… pourquoi ? Comment ? C’est toute la réponse que donne ce film.

Il est bon de savoir qu’en France, lorsque l’on est arrêté voire inculpé pour un délit ou un crime, nous sommes présumés innocents, alors qu’aux Etats-Unis nous sommes présumés coupables.

Certains pourront lui trouver un certain rythme lent, pour ma part, je pense que c’est pour démontrer la lenteur de la justice américaine.

A voir, ne serait-ce que pour découvrir cette histoire poignante, soigneusement orchestrée par le Maître Cint Eastwood.

Passons maintenant aux films vus (ou revus) installée dans mon canapé !!

Deadpool, de Tim Miller, sorti le 10 février 2016 (je vous le jure, je n’avais même pas fait attention que c’était un film de février…) !!

Deadpool, cet anti-super héros que j’apprécie tant, aussi bien de par son look avec sa belle combinaison rouge, mais aussi pour l’humour présent à chaque instant (merci Ryan Reynolds !!) en brisant quasi à chaque instant le 4ème mur en venant taquiner le spectateur.

J’avoue, lorsque j’ai vu le coffret Deadpool 1 & 2 pour 10 euros, je n’ai pas hésité longtemps !! Cela fait partie de ces films cultes pour moi, dont je ne me lasse jamais !

Petite dédicace à mon ami cosplayeur de Deadpool qui n’a fait que renforcer cet intérêt à ce personnage de Marvel !

(il se murmure, enfin on parle même d’un Deadpool 3 !! Chimichanga !! Hâte…)

Les Gardiens de la Galaxie, de James Gunn, sorti le 13 août 2004 !

Une nouvelle fois, un film de l’univers Marvel avec cette fois-ci l’histoire des aventures de Peter Quill (incarné par Chris Pratt) dans une quête spatiale comique à souhait !

Je n’ai découvert les longs-métrages qu’il n’y a peu de temps, mais j’adore les regarder, tout comme Deadpool, cela entre dans mes films cultes.

Ici encore, dédicace à mon ami cosplayeur en lui proposant une chanson culte du film 🙂

Voici pour mes films du mois, à toi maintenant de me dire ce que tu es allé voir, tes ressentis, dans la mesure du possible, sans spoils (ou alors avec un petit signal d’alerte) !

Merci pour ta lecture et… à bientôt !

Quand écrire est une thérapie…

Hello toi…

Nouvelle rubrique ce jour, intitulée La Plume d’Enaid, en référence à mon second blog dédié à l’écriture que je ne vais plus alimenter, non pas par manque d’envie ou de temps, mais parce qu’il m’est plus naturel de venir écrire ici, que sur ce dernier.

Ces articles prendront une forme épistolaire (sous forme de lettres ouvertes) et aborderont des thèmes personnels.

Ce post est un repost d’un contenu déjà publié. Merci pour ta compréhension et bonne lecture.

Bonjour cher lecteur, cher lectrice,

Je ressentais l’envie d’écrire de bon matin, après une balade matinale énergisante et revigorante.

Une confidence du jour quelque peu particulière puisque je viens te parler du lien entre écriture et thérapie.

This image has an empty alt attribute; its file name is write-feather.jpg

Comme tu as pu le lire, je suis une vraie passionnée d’écriture, et même si j’ai quelque peu diminué les contenus rédigés, il n’en demeure pas moins que ce besoin est pour moi quelque chose de vital. Une journée sans écrire pour moi (même si ce ne sont que quelques lignes) est quelque chose de difficile. Et là, se pose la question, écrire oui, mais à propos de quoi ?

Écrire un ressenti sur un moment vécu, une émotion traversée, ou tout autre chose (une envie d’achat ou un besoin)… parfois je griffonne sur le papier ce que je n’ose dire, par timidité/réserve ou parce que le destinataire du message n’est pas en mesure de lire/recevoir ce même message.

Il m’arrive parfois de me réveiller en pleine nuit, avec une idée de rédaction en tête, certaines fois, j’arrive à me rendormir en me disant « ça attendra demain, au réveil », il se peut que je ne puisse pas l’ôter de mon esprit, ce qui me tient éveillée et je dois alors tâtonner pour trouver un crayon et un post-it pour noter, et quelques fois ce ne sont que quelques mots…

Je parle de thérapie. Ce mot est très justement choisi. Pour des raisons médicales, j’ai un suivi hebdomadaire/bihebdomadaire, qui m’aide à libérer ce que j’ai sur la conscience mais aussi tenter de verbaliser oralement mes émotions.

Mon thérapeute connaît ma passion de l’écrit, je lui fais part régulièrement de ce que je poste sur mes Carnets et de tout ce que je peux écrire de toute part, et celui-ci m’encourage à le faire. Pour certains écrits, il me suggère de les lire à voix haute, ce qui me permet de me rendre compte de la teneur de certains d’entre eux.

L’écriture est selon moi un art, qui comme la peinture, la sculpture ou la musique, qui est aussi un moyen d’expression. De nos jours, avec l’utilisation de smartphones ou autres tablettes, avec la présélection des mots, aucune faute d’orthographe ? Je n’y crois pas vraiment… et quand on me trouve l’excuse de ne pas avoir le temps, c’est pourtant simple de prendre un peu de temps pour se poser et écrire, manuellement, ne serait-ce qu’un petit mot doux, à soi-même ou à un proche !!

L’écriture a certes une vertu pour moi artistique, mais elle permet de transmettre de manière pérenne une information, un message, comme le dit l’adage « les paroles s’envolent, les écrits restent », que je rejoins tout à fait, pour moi, les mots écrits ont plus de valeur. Quand nous retrouvons d’anciens documents écrits, nous nous replongeons avec curiosité à l’idée de savoir ce que ces lignes représentent…

Dans un monde où le dématérialisé prend de plus en plus de place, je pense que l’écriture a, pour le moment, encore de beaux jours devant elle. Je suis moi-même consommatrice de contenus dématérialisés, mais je me demande comment nos enfants et les générations suivantes apprendront à « écrire » si nous devions n’apprendre que via des écrans ?

C’est pourquoi je continuerai à écrire, autant que possible, pour soulager mon esprit et apprendre de nombreuses choses.

Et toi, vois-tu des avantages à l’écriture comparés à l’utilisation d’outils numériques ? Les deux ne sont pas incompatibles mais bel et bien complémentaires… je ne parle pas non plus de la graphie (ou manière de dessiner ses lettres, c’est autre chose).

C’est ici que je dépose ma plume…

Bien à toi,

Enaid

QUELQUES CHANGEMENTS A VENIR SUR LE BLOG…

Hello toi !!

Je viens vers toi pour un post un peu spécial aujourd’hui…

Si tu me lis depuis le lancement de ce blog, fin août 2019 (oui oui, déjà) tu auras pu observer que le blog est en plein relooking !!

Ceci va prendre un peu de temps, mais rassure toi, les articles sont toujours bel et bien disponibles (heureusement d’ailleurs) !!

Qu’est-ce qui a déjà évolué et quels sont les travaux qu’il me reste ?

  • J’ai revu le look du blog, avec une couleur bleue qui pour moi est bien plus agréable, et c’est aussi ma couleur préférée, un lien avec ma mascotte de coeur, qui fait l’objet d’un article récent ? Sans doute… le bleu a pour moi de nombreuses significations…
  • Lorsque tu accèdes sur le blog directement avec le lien http://lescarnetsdenaid.com tu trouveras un message de bienvenue, ce qui me semble être la moindre des choses quand on arrive quelque part, une manière personnelle d’accueillir mon lecteur !

  • J’ai créé (et celui-ci est en cours d’amélioration) un menu où tu peux retrouver mes articles par catégories (certains articles pourront se retrouver dans 2 catégories différentes, ceci est normal, rassure toi) ! Comme cela, si un sujet t’intéresse plutôt qu’un autre, il est plus facile de naviguer sur le blog…
  • J’ai aussi écrit une courte biographie pour apprendre à me connaître davantage, avec quelques mots soigneusement rédigés.
  • Je propose aussi d’écouter un peu de musique tout en découvrant mes articles, ma playlist reste pour le moment limitée, mais je compte proposer d’autres morceaux d’artistes que j’apprécie, pour ainsi te permettre des artistes peu connus et t’ouvrir ainsi un peu plus à découvrir mon univers.
  • Si tu l’as remarqué, j’ai aussi ajouté un badge ko-fi, pour m’aider à financer le blog. Un petit don m’aidera ainsi à améliorer mes contenus, mais aussi à réaliser davantage de déplacements, plus ou moins lointains, car il est bon de préciser, qu’à la différence de certains créateurs de contenus, chacun de mes déplacements, notamment en conventions ou festivals, sont intégralement à ma charge, ce qui représente un budget conséquent. Aucune obligation à contribuer, ceci n’est qu’une précision…

Ces petits gestes pourront aussi te proposer des contenus de meilleure qualité sur ma chaîne Youtube, qui est actuellement un peu en sommeil, dans le but aussi de proposer des contenus meilleurs, plus agréables pour moi à réaliser, et donc pour toi à regarder.

  • Un autre badge figure sur le blog, celui de Blogs Campus qui est une plateforme de blogueurs, sur différents thèmes, qui se regroupent pour à la fois partager leurs articles, mais aussi leurs conseils et parfois organiser des rencontres. Une initiative sympa sur laquelle je compte revenir prochainement sur le blog.

Il me reste encore beaucoup à faire quant à l’ergonomie du blog, mais aussi à son côté visuel, et ceci va prendre un peu de temps. Je ne pourrais pas te donner de date de livraison du nouveau blog mais j’y passe beaucoup de mon temps. Un blog, ce n’est pas uniquement l’écriture d’articles, avec tout ce que cela comporte déjà comme travail, mais c’est aussi toujours rechercher à s’améliorer et c’est grâce aux remarques des lecteurs que le blog sera de plus en plus agréables.

Je compte aussi, dans quelques semaines (mois ?) ouvrir les portes de mon blog de manière occasionnelle à certains amis rédacteurs, dans un but de montrer les univers de chacun, mais aussi dans un but d’ouverture qui manque un peu dans l’écrit, alors qu’en vidéo, nous le voyons tous, des réalisations entre plusieurs vidéastes sont monnaie courante.

Merci pour ta lecture, de ce post quelque peu long mais qui te permet ainsi de découvrir les coulisses de mon travail quotidien sur le blog.

A très vite pour mes prochains articles 😉

Sonic Movie: Un PEU DE SAUCE PIQUANTE SUR VOTRE HERISSON ?

Hello hello !!

Aujourd’hui, je viens te donner mon avis sur le film que j’attendais le plus pour cette année 2020 : Sonic Movie !! Comment ça, je ne suis pas crédible ?? Merci pour la confiance…

Le 11 décembre 2018, était diffusé le tout premier trailer d’un film où le héros serait mon hérisson bleu favori, mascotte de mon enfance : Sonic the Hedgehog, de la licence du même nom et édité par SEGA. Le tout premier jeu, sorti à la fois sur SEGA Megadrive/Genesis et sur Sega Master System célèbrera (déjà) ses 30 ans l’an prochain… mais ça, j’y reviendrai plus tard.

Sonic Movie devait initialement être projeté dans les salles obscures à partir du 25 décembre 2019, ce qui avait provoqué chez moi une réaction quelque peu violente car je ne retrouvais pas dans les images présentées, occasionnant une réaction à chaud de ma part quelque peu acerbe : https://playntravels.com/2018/12/11/mon-avis-sur-sonic-movie-2019-un-cadeau-de-noel-empoisonne/

C’est donc le 12 février dernier qu’est sorti ce film, tant attendu par les critiques, les fans, les curieux… beaucoup de monde en fin de compte ! Moi y compris…

Mon ressenti à propos de ce film sera sans SPOILER – à lire jusqu’à la fin…

Je suis allée découvrir cette aventure cinématographique de la mascotte de mon enfance… tout commence plutôt bien, avec un décor qui n’est pas sans rappeler Green Hill dans Sonic Forces (un jeu qui aurait pu être sympa si sa maniabilité avait été meilleure… à tester pour les plus courageux). La musique est entraînante jusqu’au moment où débarque Sonic… je commence alors à m’inquiéter de la suite. Comment dire ? Ce design ne me convainc pas alors que la copie avait été revue et corrigée après une première évaluation maintes fois remise en question. Ce qui a réjoui le réalisateur du film (et certains fans ?) : https://www.ecranlarge.com/films/news/1120399-le-realisateur-de-sonic-le-film-remercie-les-fans-daimer-le-nouveau-design-du-herisson.

La première partie de Green Hill dans Sonic Forces, sorti en 2017 sur PS4, Xbox One et Nintendo Switch !

Nous apprenons ainsi comment Sonic acquiert ce super pouvoir de se déplacer rapidement, et certains s’étant amusés à calculer la vitesse de Sonic, comme l’indique ici une vidéo du site The Escapists : https://v1.escapistmagazine.com/videos/view/game-theory/9324-How-Fast-is-Sonic-the-Hedgehog?utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=videos&utm_source=twitterfeed&utm_medium=twitter%5C (ceci est une théorie, comme toute théorie, celle-ci peut-être remise en question, je te laisse donc en juger par toi-même…) et notre protagoniste se retrouve téléporté, grâce à l’utilisation d’un de ses rings, dans un monde réel.

Ce monde réel, parlons en. Nous découvrons donc Green Hills, bourgade calme dans le Minesota. Par la même occasion, nous faisons connaissance avec Tom, agent de la police locale, alias le Roi du Donut 🙂 qui souhaite être muté à San Francisco.

Je n’irai pas plus loin dans mon résumé de l’intrigue mais je te laisse deviner la suite. Quelques temps plus tard, nous rencontrons le fameux Dr Ivo Eggman (ou Robotnik en version française, comme indiqué plus tôt dans mon article), un savant fou qui n’a qu’une seule obsession, celle de détruire Sonic, à l’aide de robots, tous plus farfelus les uns que les autres.

Pour incarner Eggman, le réalisateur du film a choisi Jim Carrey, un acteur canadien que j’apprécie beaucoup aussi bien du point de vue de sa carrière que pour son parcours de vie. Et là, je réponds : NON ! Ce n’est pas possible !! Je suis dans The Mask ou quoi ? Le personnage n’a pas ce grain de folie que je connais du Docteur Savant Fou que je tente tant bien que mal d’éliminer dans chaque épisode du hérisson bleu, et les mimiques de Jim Carrey sont du Jim Carrey… Bref, je n’accroche pas.

Le personnage de Sonic n’arrive pas à me faire sourire, cet « espèce d’alien bleu », comme il est souvent décrit au long du film… certes, des moments émouvants nous sont présentés, mais je n’y arrive pas. Je suis pourtant une personne à la larme facile, mais j’ai pleuré de honte à ma sortie de la salle, tant j’étais déçue.

Je dirais même (et je ne mâche pas mes mots) que nous avons ici une carricature de l’image que j’ai dans mon coeur.

Autre remarque que je ferais sur le film, les références, certaines sont justifiées puisqu’appelant à ceux qui connaissent un minimum l’univers vidéoludique de Sonic, mais sans plus. Et les placements produits, nombreux (trop) à mon goût, l’auto-promo étant comprise.

Tu l’auras compris, je n’ai pas du tout aimé le film… si je devais garder un point positif, (il en faut bien un, tout n’est pas noir ou blanc, un peu de nuance (non, pas 50… si tu as la référence) grisâtre, avec un bon point pour la scène choisie pour le générique final, je me suis dit « bordel là je vois Sonic, mon Sonic qui m’accompagne depuis mes débuts de joueuse, c’est-à-dire 28 ans !!) en sachant que Sonic the Hedgehog, premier épisode du nom fêtera ses 30 ans l’année prochaine !!

Je te laisse découvrir la fin, allez, puisque je suis sympa et que j’ai bien envie de changer de mes habitudes, un petit (enfin presque) SPOILER : Tails apparaît en post-générique, laissant présager un épisode 2 !! OH MY GOD !! Noooooon…

Pour en savoir plus, Polygon en parlera mieux que moi : https://www.polygon.com/2020/2/14/21137563/sonic-movie-post-credits-scene-tails-origin-sequel-cliffhanger-explained !

C’est sur ce petit avant-goût, certes plutôt négatif, que je te laisse découvrir par toi-même ce que donnera ce long métrage. (je n’ai volontairement pas parlé du doublage, le français n’est pas des meilleurs, mais ça, ce n’est presque qu’accessoire quant à ma décéption liée au film en lui-même, en anglais, c’est bien plus sympa mais ne remonte malheureusement le niveau des images).

Si tu es allé le voir, tu peux me donner ton avis, je te demanderai juste de ne pas spoiler le film en commentaires, pour toute remarque comportant du spoil, je t’invite à me contacter en message privé sur mes réseaux sociaux que tu as dans la rubrique « Où me trouver » du blog.

A bientôt !

Je file de ce pas jouer au Sonic the Hedgehog original sur ma Megadrive Mini !

La box ZenPop voûte céleste, pour se mettre des étoiles plein les yeux !

Hello toi !!

J’espère que tout va bien pour toi !

Aujourd’hui, je lance une nouvelle rubrique, à laquelle j’ai choisi de donner le doux nom de « bien-être ». Dans celle-ci, je partagerai avec toi des articles consacrés à des achats que j’ai pu réaliser ici ou là et que je souhaite te présenter. Ce ne seront pas des contenus sponsorisés, sauf mention contraire dans les articles concernés.

Pour inaugurer cette nouvelle catégorie de contenus, quoi de mieux que le partage d’une découverte que celle d’une box papeterie (rien de plus étonnant quand on connaît quelque peu ma passion de l’écriture).

Prêt ? Allons-y !

Comment ai-je découvert cette mystérieuse box et comment se la procurer ?

Tout comme toi, je suis lectrice de blogs sur des sujets divers et variés et c’est en parcourant celui de mon amie La Geek en Rose, que j’ai été intriguée par son article : https://www.lageekenrose.com/zenpop-voeux-de-bonheur-box-parfaite-nouvel-an-2020

Celui-ci comportait en guise de conclusion un code pour obtenir une réduction pour l’achat de la box de février, et, mon anniversaire arrivant, je n’ai pas hésité à me procurer cette belle box.

Pour moi, il s’agit de mon tout premier coffret sous le format box, il en existe dans de nombreux domaines divers et variés, et cette première expérience m’a beaucoup plu, mais j’y reviendrai plus tard.

J’ai donc passé commande sur le site (site japonais disponible en français, ce qui est bien pratique pour les personnes qui ne parlent pas japonais) et payé par Paypal, (que j’utilise régulièrement, car cela évite d’entrer son numéro de carte bancaire, et il est plus facile de faire des recours en cas de litige…)

Quels types de box peut-on trouver chez ZenPop ?

Chez ZenPop Japan, plusieurs types de box existent :

  • Une box ramen, avec un assortiment de 7 portions de ramen japonaises aux saveurs variées
  • Une box friandises, qui contient pas moins de 15 snacks sucrés et salés pour déguster seul (ou accompagné) des produits aux saveurs japonaises (les japonais sont gourmands)
  • Une box ramen et friandises, qui est un mélange entre ramen et friandises, avec un assortiment différent selon les saisons de l’année
  • Une box papeterie dans laquelle un assortiment d’accessoires de papeterie sont proposés, avec un thème différent chaque mois.

C’est donc de cette dernière dont je vais te parler.

Que contient donc la box papeterie de février « Voûte Céleste » ?

Le coffre aux trésors… étoilés !

  • Un ruban adhésif, avec un motif rappelant les aurores boréales aux Pôle Nord et Sud, délicatement parsemé de paillettes, pour refermer des enveloppes à envoyer à nos correspondants.

  • Un bloc de post-it Shirokuma (un ours polaire, très connu au Japon qui est le héros d’une légende, mais aussi d’un manga très populaire…)

  • Un mini bloc memo avec 2 designs différents sur ses pages, avec des ours dessinés ❤ 4 motifs différents étaient répartis de manière aléatoire dans les colis envoyés

  • un bloc notes horizontal (façon carnet de chèques) Shirokuma ou littéralement « Ours blanc » – shiro signifiant blanc et kuma ours, sur ce bloc notes, on peut ainsi voir notre ours polaire observer le ciel étoilé qui illumine le ciel au-dessus de sa tête !

  • Un to-do list Shirokuma qui permet de réaliser des listes de missions à accomplir, ou de courses, ou de livres à lire… les choix sont multiples

  • des autocollants aux motifs étoilés étaient aussi présents dans la box

  • une petite règle d’écolier, de 15 cm, idéale pour la glisser dans sa trousse de crayons toujours présente dans mon sac (pour accompagner mon traditionnel « carnet » !

  • un stylo de la marque Uniball (marque très connue et de qualité) avec une couleur bleu nuit… de quoi donner des envies d’écriture !

  • enfin… je garde le meilleur pour la fin, en dédicace à Lisa ou miss en rose avec un crayon Kirby !! Celui-ci a 2 embouts : le premier pour des traits fins, le second biseauté, pour un tracé plus épais. Différentes couleurs étaient disponibles et je n’ai pas eu le crayon rose !! Une prochaine fois peut-être !!

Quel est mon avis sur cette box ?

Le coût de cette box, de 27$ (soit à peu près 30€, selon le taux de change) est abordable, tout en sachant qu’il comporte le prix des produits et l’expédition du colis (rappelons qu’il provient directement du Japon, son emballage en témoigne, avec les déclarations en douane), les produits proposés sont soigneusement sélectionnés et dans leur emballage.

Pour commander et ainsi te procurer une des box proposées par ZenPop, un seul site : https://zenpop.jp/

Et toi, aurais-tu craqué sur l’une des box ci-dessus ?

Ce sont sur ces mots que je te laisse ici, je vais aller rédiger quelques contenus… étoilés !!

A très bientôt pour un prochain article 😉

Geek Life Le Mans 2020 : une seconde édition intense !

Hello toi !

Le weekend des 1er et 2 février derniers avait lieu la seconde édition du Geek Life Le Mans, se déroulant, comme son nom l’indique, dans la capitale sarthoise.

Je m’étais rendue l’année dernière sur ce festival consacré à la pop culture et avais partagé mon ressenti sur mon ancien blog, PlaynTravels. Tu peux retrouver ce contenu ici même : https://playntravels.com/2019/02/06/retour-sur-le-geek-life-festival-au-mans/

Pour cette nouvelle édition, j’ai décidé de vivre l’événement différemment en rejoignant l’équipe de l’organisation, en travaillant comme agent d’accueil pendant ces 2 jours.

Ce weekend a été intense et riche en émotions, je vais donc te proposer de découvrir mes temps forts vécus. Je laisserai le soin aux copains blogueurs et vidéastes s’occuper de proposer un tour complet du salon. Je partagerai leurs différents contenus sur mes réseaux sociaux lorsque ceux-ci seront disponibles.

J’ai ainsi eu la chance, que dis-je, je parlerais davantage de privilège que celui de cotoyer Véronique Augereau et Philippe Peyhtieu, célèbres doubleurs de la série américaine Les Simpsons.

Ce couple, malgré sa notoriété et son planning très chargé, a eu l’amabilité de partager quelques séances de dédicaces avec les visiteurs nombreux venus à leur rencontre. Pour moi, ce furent des moments inoubliables, d’une part parce que j’ai eu l’impression de vivre une journée avec Marge et Homer Simpson.

Je ne sais pas s’ils liront mon article, mais je tiens tout de même à les remercier pour les sourires et blagues partagées tout au long de ces moments avec leurs fans.

Petit souvenir de ces précieux moments inoubliables !

Ce weekend m’a permis aussi de retrouver certain(e)s copains (ines) blogueurs ou cosplayeurs et nous avons partagé d’agréables moments et fous-rires mémorables… Je n’en dirai pas plus mais le restaurant du samedi soir était bien sympa et a permis de décompresser un peu après une journée intense.

Avec Sumaru et Maika, nous avons créé le concept du hug-dwich !

Lors de ce festival, j’ai pu rencontrer des cosplayeurs que j’admire, pour leurs réalisations, leur role play (ou l’incarnation de leurs personnages) et leur disponibilité.

Je remercie notamment CapJux, qui incarne un Batman plus vrai que nature. Cecilosorus, en Thor impressionnante, Malicia en Brigitte d’Overwatch, et j’en oublie tant ils étaient nombreux !

J’ai aussi pu retrouver la talentueuse Dina, vice-championne du monde sur Just Dance, mais notre championne de coeur à tous !! Je me demande à chaque salon comment elle parvient à garder cette énergie et ce pep’s qu’elle dégage. Merci à toi pour ta générosité.

Comment se rendre sur un salon discrètement ? C’est une nouvelle fois raté… avec PP Garcia dans son entourage, c’est un pur régal de passion mélangé avec un dynamisme tel qu’il est impossible de le manquer dans les allées de l’événement. Petit par la taille, mais grand par le coeur, tant il partage son expérience à toutes les personnes qui viennent le rencontrer.

J’ai aussi pu retrouver Cyril Drevet, qui a marqué mon enfance avec Televisator, la toute première émission de TV consacrée au jeu vidéo et qui officie aujourd’hui sur M6 avec Turbo, une émission sur l’automobile qui est elle aussi un programme qui dure depuis de longues années, je me souviens encore me poser devant l’émission chaque dimanche…

Ne jamais laisser ce duo tout seul sans surveillance 🙂

J’ai rencontré d’autres personnalités, mais aussi quelques Youtubeurs que je ne connaissais pas et avec qui j’ai pu discuter un peu, et ainsi découvrir leurs univers.

C’est ici que s’achève mon article un peu différent de d’habitude sur mon vécu au Geek Life Le Mans, je ne proposerai pas de tour du salon, car j’étais bien occupée de par mes activités.

Je tiens à remercier Matt et Jean-Christophe pour l’organisation de ce salon, mes collègues pendant ce festival, mais aussi tous les visiteurs rencontrés.

Je remercie également toutes les personnes que j’ai pu croiser pendant ces 2 jours, aussi bien les amis, les différentes personnalités… toutes et tous vous citer ici serait difficile, mais le coeur y est !!

Je tiens à remercier Vincent (Aruma) et Ludovic qui a son blog Inforumatik pour les photos prises avec sympathie !

Merci à toi pour ta lecture de mon post qui est arrivé avec quelques jours de retard, le temps de récupérer toutes mes photos de l’événement 😉

Quant à ma prochaine convention ? Je n’ai rien prévu pour le moment… il m’arrive de me décider au dernier moment, un peu de patience donc !!

A très bientôt sur le blog !

Sonic.exe où comment avoir peur avec le hérisson bleu !

Hello toi !!

J’espère que tu vas bien. Aujourd’hui, je viens te parler d’une découverte que j’ai réalisée suite au partage d’une vidéo de la part d’un ami. Je te présente ça un peu dans les prochaines lignes.

** AVERTISSEMENT : les images suivantes sont déconseillées aux âmes sensibles **

Je suis une passionnée de Sonic the Hedgehog et de son univers doux, agréable et aux couleurs chatoyantes.

Le hérisson bleu progressant ainsi dans différents jeux dans des niveaux tous plus impressionnants les uns que les autres dans la quête de défier le célèbre Dr. Eggman (ou Dr. Robotnik en français).

Jusqu’ici, tout va bien.

Jusqu’au jour où un ami m’envoie une vidéo sur une création appelée Sonic.exe (ou Sonic Executor dans son nom complet), un jeu tout à fait jouable, mais je n’ai pas encore osé le télécharger et par conséquent, y jouer.

Ce jeu détourne l’agréable personnage de Sonic, dans une version horrifique où notre hérisson bleu se retrouve prisonnier d’un esprit maléfique dans lequel il a pour but d’éliminer tout le monde sur son passage, y compris ses amis Tails, Amy ou bien encore son ami/ennemi Knuckles. Le tout avec un fond musical des plus stressants qui soit.

Différentes versions existent, certaines utilisant des mods (outils permettant de modifier un jeu vidéo en entrant dans les entrailles de son codage) de Sonic Mania (Plus) quand d’autres sont des réalisations de leurs auteurs, tout aussi imaginatifs les uns que les autres.

Je ne vais donc ne te proposer qu’une chaîne proposant des scénarios possibles, je te laisse prendre le soin de faire une recherche Sonic.exe sur Youtube si tu souhaites aller plus loin.

Cette chaîne s’appelle Mastered UI Kostas, d’origine grecque, avec une série de playlists de vidéos consacrées à ce personnage. D’autres chaînes proposent elles aussi des contenus fort intéressants et tout aussi flippants à souhait.

Pour découvrir ses réalisations, c’est par ici : Mastered UI Kostas et ses différentes playlists sont constituées de vidéos sous-titrées en anglais (approximatif, quelques fautes sont présentes, mais les textes sont facilement compréhensibles).

Echantillon soigneusement choisi

Voici pour ce partage qui te surprendra certainement venant de ma part, d’autant que nous ne sommes pas en période d’Halloween…

J’espère que tu n’auras pas eu trop peur à la lecture de cet article ni après la découverte des vidéos proposées.

Je reste disponible dans les commentaires pour reccueillir tes avis sur ce partage, n’hésite pas si tu as des idées/suggestion de partages (flippants ou non) que je pourrai aborder dans mes Carnets.

Quant à moi, je te remercie pour ta lecture !

A bientôt 😉

Vidéastes et blogueurs, meilleurs amis ou ennemis ?

Hello toi !!

Aujourd’hui je viens avec un sujet quelque peu complexe à aborder sur mon blog, puisqu’il s’agit de la possible rivalité entre vidéastes et blogueurs pour donner mon point de vue sur cette question sensible.

Pour aller plus loin : https://raneydaydesign.com/video-content-vs-written-content/ (image issu de l’article cité)

Pour commencer, quelques petits détails !

Un vidéaste, quel qu’il soit, commence la préparation de son contenu par un script qui décrit les idées qu’il souhaite développer tout au long de sa vidéo, ainsi que les extraits pour illustrer ces propos et les rendre ainsi plus agréables à regarder et apporter ainsi plus de dynamisme à son contenu.

Ce même travail de préparation peut prendre de quelques heures (ou moins), jusqu’à quelques jours, avec parfois beaucoup de lectures0 ou de visionnage de contenus vidéo déjà existants.

Tout ceci pour ensuite élaborer son contenu dont la durée de montage varie selon la complexité des éléments à insérer dans cette même vidéo. Le rendu étant l’étape ultime de son travail.

La plupart du temps, ces mêmes vidéos sont d’une durée relativement courte, notre attention commençant à se dissiper au bout de 20 minutes de programme… Il convient donc d’attirer le spectateur dès les premiers instants de vidéo pour le captiver ! Il en est de même pour le fidéliser, via l’abonnement, le pouce bleu, le partage de la vidéo et la rédaction d’un commentaire (quoique… pour ce dernier élément, il n’est pas nécessaire d’être un aficionado de la chaîne en question…)

Pour être vidéaste (amateur, je précise) sur Youtube, avec une précédente expérience qui demandait beaucoup de temps de préparation : entre la recherche de sujets, prévenir mes invités et organiser les enregistrements, vérifier que tout a bien fonctionné (il m’est arrivé un sacré bug m’obligeant à tout réenregistrer, ce qui a fait que j’ai eu 2 contenus complètement différents, puisqu’il s’agissait de débats) monter, et ensuite uploader sa vidéo sur Youtube, préparer le détail de sa vidéo… jusqu’à la publication sur la chaîne !! Un sacré boulot, crois en mon expérience !!

Pour ce qu’il en est de ma chaîne actuelle, je travaille en collaboration avec ODH Productions (lien vers ma page partenaires, où tu pourras la retrouver), ce qui permet à cette entreprise de fonctionner et aussi apporter une touche plus professionnelle à mes contenus !

Passons maintenant au blog !!

Comme tu le sais (si tu es ici… c’est bien que !!) je tiens ce blog depuis fin août dernier, mais je n’en suis pas à mon premier lieu de partage de contenus écrits, puisque j’arrive bientôt à ma 5ème (déjà ?) année de blogage (blogging si tu préfères) au travers de mes différents blogs que tu pourras retrouver dans sur la page Mon Aventure Blog !

Pour un article de blog, chacun procède d’une manière différente, je vais donc t’expliquer ma méthode de travail ! Bien souvent, je pars d’une idée manuscrite (je suis toujours amatrice d’écrire à la main, cela se perd, à mon grand désespoir) aux côtés de laquelle j’agglutine quelques (parfois un peu trop) post it avec ce que je souhaite aborder sous ce même thème.

Pour d’autres articles, consécutifs à des déplacements, je me base sur les quelques notes prises et je me lance directement en rédaction, pour les visites de salons, je prends pour base les plans des lieux (dur de ne pas se mélanger entre toutes les visites !!) et ensuite je compose.

Je ne vais pas te révéler tous mes secrets de rédaction mais ce que je souhaitais exprimer ici, c’est qu’un vidéaste a de la matière avec de la vidéo, tandis qu’un blogueur a un écran vierge devant les yeux, et est lui aussi amené à effectuer de longues recherches pour certains contenus élaborés, et je ne te parle pas du tri de photos requis pour composer d’autres écrits !

J’avoue que j’ai tendance à écrire des articles d’une longueur conséquente, mais mon blog est pour moi un moyen d’expression qui a beaucoup de place dans mon quotidien et je ne peux me permettre de proposer des posts de blog écrits rapidement (dans le sens à l’arrache) ou qui ne correspondraient pas à ce que je souhaite écrire. Certains articles me demandent du temps à écrire car ils restent souvent à l’état de brouillon et c’est lorsque je prends le temps de m’en occuper que j’avance dessus…

Pour conclure cet article, pour ma part, les 2 media sont complémentaires, chacun apportant des informations parfois similaires, mais les points de vue dépendent de leur auteur, donc véritablement subjectifs, à moins de ne voir que des vidéos similaires (ce qui pour ma part m’est déjà arrivé et ce n’est pas agréable du tout !).

La vidéo est plus spontanée quand un article peut être lu à tout moment, et ce, même plusieurs mois après leur parution. Une vidéo, 48 heures après sa mise en ligne passe très souvent au second plan, et oubliée. A moins que son auteur ne la remette en avant.

Je regarde plus des chaînes traitant de sujets tels que la high tech car pour moi pour se rendre compte d’un produit, cela est plus facile en vidéo qu’en se basant simplement sur des photos. Je suis aussi amatrice de contenus liés au modding, ou comment détourner un jeu vidéo pour réaliser des créations parfois impressionnantes !

J’apprécie une variété de contenus que je ne pourrai tous les citer, mais je retrouve aussi bien sur les blogs que des chaînes Youtube des possibilités d’accéder aux informations que je recherche, et il m’arrive de comparer ces mêmes contenus.

Nous sommes tous libres d’apprécier ou non ce qui nous est proposé, je demanderai juste à chacun de respecter le travail de l’autre.

Et toi, quel est ton avis sur le sujet ??

Merci pour ta lecture et à bientôt sur le blog 😉