Life is Strange : 5 ans déjà !

Hello toi !!

Aujourd’hui nous célébrons un anniversaire… le mien est déjà passé… et je viens te parler ici d’une licence vidéoludique qui me tient énormément à coeur : Life is Strange, du studio parisien DONTNOD Entertainment !

C’est en effet le 30 janvier 2015 qu’est sorti le tout premier épisode de la saison 1 de Life is Strange !! 5 ans déjà que nous avons pu jouer à cette expérience vidéoludique qui changera bien la vision du jeu vidéo à celles et ceux qui auront découvert cette aventure.

Pour les étrangers à la licence, petit reveal trailer du jeu, publié sur la chaîne Youtube de Playstation :

Rappelons que le jeu est sorti à l’époque sur PS3/PS4, Xbox 360/Xbox One, PC mais aussi sous Android/iOS.

Les différents épisodes étaient disponibles tout d’abord de manière dématérialisée, avec une attente pour les joueurs d’environ 2 mois entre chaque épisode, ce qui me fait rapprocher ce jeu du côté de la série, d’où également la dénomination en saison des 2 jeux au lieu de parler de l’épisode 1 (ou opus, que je n’utilise que dans son sens propre qui est musical).

Le dernier épisode est donc mis à disposition le 20 octobre 2015. Pour les joueurs qui l’attendaient comme moi en version physique, il faudra attendre le 22 janvier 2016 pour pouvoir se le procurer. Je suis de cette seconde partie de joueurs, non pas par réel choix : je vivais avec quelqu’un pour qui les jeux narratifs n’étaient pas dans son style de prédilection… ou presque : nous avions joué à Heavy Rain ou Beyond Two Souls ensemble. Mais Life is Strange : « tu attendras ». Soit.

Mon anniversaire étant quelques jours avant cette sortie, j’avais précommandé le jeu dans son édition collector, composée du jeu, dans sa boîte, du CD de la bande originale, avec une jaquette qui n’est pas sans rappeler un passage de ce même jeu et un artbook qui reprend celui que Max possède au long de son aventure à Arcadia Bay.

Quand j’ai reçu ce précieux coffret, « mon précieux » comme le dirait un certain personnage, mon premier jeu depuis bien longtemps, et mon premier collector sur current gen, j’étais toute émue de le découvrir. J’ai dû patienter pour y jouer. Ce que je fis sagement.

C’est réellement lorsque je me suis séparée que j’ai pu le découvrir manette en mains, et découvrir, non sans émotion, l’histoire de Max et Chloé, la découverte de ce pouvoir mystérieux qui va basculer la vie de Max, et celle de son entourage. Pour ne pas entrer dans le spoil de ceux qui voudraient le découvrir à la suite de cet article, je n’irai pas plus loin. J’ai beaucoup pleuré en effectuant mes choix dans cette aventure, certes courtes, mais je n’ai pas joué à tous les épisodes en une seule fois. J’en faisais un chaque weekend, entre 2 semaines de travail.

Ce jeu m’a tout de suite captivée, et le thème principal de l’effet papillon m’a tout de suite attirée, sans réellement savoir pourquoi. Ce jeu, qui est donc le premier auquel j’ai joué après ma séparation, qui marque le début d’une nouvelle vie. Sans doute est-ce pour cela que je l’apprécie tellement ? Sans doute. Je ne me suis jamais réellement posé la question.

Toujours est-il que lorsque un peu plus d’un an après est sorti Life is Strange, Before the Storm, je n’ai pu contenir mon émotion et je n’ai pas hésité à précommander le jeu dans sa version dématérialisée.

Le premier épisode est sorti le 31 août 2017, j’ai donc enchaîné les 2 jeux, et c’est là que j’ai appris ce qu’était l’impatience, celle de vouloir connaître la suite des aventures de Rachel et Chloe. Impatience relative, l’attente de 2 mois était pour moi tout à fait supportable, et il faut dire que j’étais bien occupée à ce moment-là, ce qui me permettait de contenir mon émotion.

Chaque soir où était disponible un épisode, adieu vie sociale (virtuelle) et je retournais me plonger avec délice dans les épisodes soigneusement réalisés.

Je retrouve alors cette fonction du jeu vidéo que j’avais pendant mon enfance, un refuge. J’ai savouré les épisodes avec les émotions qui m’ont accompagnées, encore une fois, les larmes ont coulé au gré des moments vécus.

Je me sens réellement proche de Rachel, sur beaucoup de points de sa personnalité, et ce que j’ai découvert sur elle m’a aussi aidé à mieux me connaître, comme quoi, le jeu vidéo permet aussi de se remettre en question.

Ici encore, pas de spoils pour les curieux de découvrir cette préquelle à Life is Strange.

Quelques temps plus tard, est annoncé… Life is Strange 2 !!

Qui dit 2, dit suite ? Hmm… je te laisse répondre à cette même question en jouant au jeu.

Dans cette saison 2, nous incarnons 2 frères, Sean et Daniel, conduits à quitter Seattle pour rejoindre le Mexique. Parviendront-ils à destination ? Que leur réserve cette aventure ??

Ce jeu m’a une nouvelle fois bouleversée, avec une histoire tout aussi touchante que celle de la saison 1, j’ai encore beaucoup pleuré (les boîtes de mouchoirs décimées ne se comptent pas…) et j’ai découvert ici encore des thématiques très chères à mes yeux. Je suis une personne hypersensible, et comment dire… j’ai la larmichette facile !!

Je tiens, au travers de cet article remercier plus que chaleureusement les équipes de DONTNOD Entertainment pour ces belles émotions qui ne sont qu’un début et j’attends le prochain jeu du studio, nommé Tell Me Why, annoncé pour l’été prochain, sans plus de précisions.

Merci Oskar, Luc, Masha, Anne et tout le monde… je ne vous cite pas tous et merci aussi à Deck Nine pour Life is Strange: Before the Storm ainsi qu’à Square Enix pour l’édition et la distribution !

Aurons-nous le droit à un Life is Strange 3 ??

C’est sur cette question que c’est toi que je viens remercier pour ta lecture, et tu peux me partager ton ressenti sur cette licence.

A très bientôt pour un nouveau Carnet !!

Cin'Enaid : janvier 2020

Hello toi !

J’espère que tout va bien. Et oui, nous arrivons déjà à la fin du mois de janvier. Même si l’année a changé, les habitudes resteront (autant que possible) sur le blog. Je propose donc une variante en proposant les bande annonce des films au lieu de leurs affiches.

Cette année commence fort dans les salles obscures, autant te dire que je me suis souvent rendue au cinéma, tant les expériences étaient variées et impressionnantes.

Retour sur les films qui m’ont marquée au cours des dernières semaines. C’est parti !

Play, réalisé par Anthony Marciano (France, 2019, comédie) – sorti le 16 octobre – Découvert en avant-première le 19 septembre ! Revu le 1er janvier 2020 !

Ma critique sur ce film est déjà présente sur le blog et tu peux la lire dans mon tout premier Cin’Enaid du mois de septembre : https://lescarnetsdenaid.com/2019/10/02/cinema-cinenaid-1-septembre-2019/

Que rajouter de plus sinon que les émotions ressenties étaient tout aussi intenses, passant du rire aux larmes… A voir en famille sans hésiter. La nostal’geek que je suis ne peux que te le recommander.

La Vérité – réalisé par Hirokazu Kore-eda (France, 2019) – sorti le 25 décembre 2019

Un film d’un genre particulier sur le cinéma avec le tournage d’un film qui parle d’une femme qui a le même âge tout le long-métrage et dont l’actrice principale interprète un rôle, le tout avec une autobiographie où beaucoup de mensonges sont racontés au fil des pages. J’avoue, j’y suis allée en me disant que j’avais envie de voir Catherine Deneuve, mais surtout Juliette Binoche que je n’avais pas vu depuis longtemps au cinéma.

Je vais être honnête, je n’ai pas tout compris au film et je n’ai pas accroché à l’intrigue, un peu trop capilotractée pour moi.

Yucatán – réalisé par Daniel Monzón (Espagne, 2019) – Disponible sur Netflix

Quand un boulanger devient riche après un gain à la loterie nationale, décide de s’offrir une croisière, cela attire les convoitises. Ce film est une comédie drôle à souhait, dans un esprit La Croisière s’amuse, et ce qui est drôle est l’enchaînement de péripéties vécues par nos différents Arsène Lupin.

Ce film m’a intrigué par la présence au casting de Rodrigo de la Serna, acteur argentin peu connu en France mais dont j’apprécie sa manière de jouer la comédie. A découvrir sans hésiter.

Le Chant du Loup – réalisé par Antonin Baudry (France) – sorti en salles le 20 février 2019

Ce film est sorti cela fera bientôt 1 an et j’avais raté à l’époque sa sortie en salles, chose réparée à l’occasion d’une soirée spéciale à mon cinéma habituel. J’ai donc pu admirer ce chef d’oeuvre qui parle des marins qui partent en mer pour défendre nos côtes ou soutenir d’autres pays en guerre et de ce que l’on appelle l’oreille d’or. Ce film est captivant et oppressant à la fois, on se sent en immersion dans le sous-marin où se passe l’action principale.

Pour aller plus loin, et comprendre les souhaits de l’auteur (lumière, colorimétrie…) je te propose de regarder cette vidéo de PP Garcia sur les coulisses du film. A regarder après avoir vu le film !! Je te le recommande vivement.

1917 – réalisé par Sam Mendès (Etats-Unis) – sorti en salles le 14 janvier 2020, vu en avant première le 7 janvier !

Que dire de ce film qui raconte la distribution d’une missive par un duo de soldats qui ont 16 heures devant eux pour réaliser cette mission ? Vont-ils y parvenir, en traversant le front, avec de multiples obstacles ?? C’est ce que je te laisse découvrir dans ce film qui m’a époustoufflée !! J’ai eu des frissons tout au long du film. Pour moi, il mérite amplement les Golden Globes reçus, la lumière, les couleurs choisies, l’ambiance sonore, tout y est pour nous donner l’impression d’être un troisième personnage passif devant ce qu’il se passe. A découvrir pour les passionnés (ou non) d’histoire.

Pour aller plus loin, je recommande de jouer à Soldats Inconnus de chez Ubisoft (trouvable à petit prix sur toutes les plateformes) et 11-11 Memories Retold des studios Aardman, disponible sur PS4, Xbox One et PC.

NB : Je suis retournée voir le film une seconde fois, les émotions étaient encore présentes, et j’espère qu’il aura le succès qu’il mérite.

L’Adieu – film de Lulu Wang (Chine) – sorti en salles le 4 janvier 2020

En Chine, la doyenne d’une famille répartie sur le globe, est malade. Accompagnée par sa soeur pour un contrôle, celle-ci se renseigne auprès du médecin qui lui apprend qu’il ne lui reste que quelques mois à vivre. Ce qui pousse toute la famille éparpillée sur les différents continents à la rejoindre pour ces derniers instants. Nous suivons ainsi Billi, de retour au pays pour ce séjour, avec émotion et tendresse.

Un film qui m’a agréablement surprise !!

Scandal – film de Jay Roach, sorti en salles le 22 janvier 2020

Ce film, inspiré de faits réels, nous amène à de nombreuses réflexions tant il aborde le délicat sujet du harcèlement sexuel. Celui-ci étant inspiré des événements ayant eu lieu au sein de la FOX (réseau de média très important aux Etats-Unis) est habilement présenté et le casting de nos 3 protagonistes est très bien choisi, selon moi.

En sortant de la salle, je n’ai pu contenir mon émotion, ce film me rappelant quelques moments douloureux personnels.

Je le recommande vivement, pour la manière de nous présenter le sujet, avec documents d’archives à l’appui.

D’autres longs métrages ont retenu mon attention mais je n’ai proposé ici qu’une sélection des films qui m’ont marquée.

Je serai présente à une avant-première demain mercredi, je parlerai de ma découverte pendant mon Cin’Enaid de février 😉

Et toi, quels films (plus ou moins récents) as-tu découvert en ce mois de janvier ?

C’est dans la zone des commentaires que j’attends tes réponses !

A bientôt pour de prochains articles sur le blog !

Exposition Detroit: Become Human au musée Grévin de Paris : un incontournable !

Hello toi !!

Un nouveau Carnet touristique pour bien commencer l’année 2020 !! Aujourd’hui, je t’emmène en balade à Paris, et plus spécialement au célèbre musée Grévin mondialement réputé pour ses statues de cire de différentes personnalités, aussi bien politiques que du monde du cinéma ou bien encore des sportifs de haut niveau, cette première visite était pour moi un émerveillement et j’en ai pris plein les yeux.

Situé dans le 9ème arrondissement de Paris, ce musée est l’une de mes meilleures visites à ce jour… jusqu’à la prochaine 🙂

Plutôt que de te proposer de me suivre dans ce lieu, je me concentre pour notre escapade du jour sur l’exposition consacrée au jeu vidéo Detroit: Become Human, réalisée par David Cage et son studio Quantic Dream et disponible sur PS4 et depuis peu sur l’Epic Store. Une aventure narrative qui pose la question de la place de l’intelligence artificielle dans nos quotidiens dans un futur proche (2038, ce n’est que dans 18 ans…).

L’accès à l’antre tout de bleu vêtue…

Je précise d’avance que j’ai effectué ma visite le 16 juillet dernier, et que c’est en redécouvrant mes (nombreuses) photos prises l’année dernière que j’ai pensé que cela pourrait être sympa d’en écrire un petit Carnet.

Cet espace confiné est accessible à l’intérieur du musée et dès que nous entrons, nous retrouvons bel et bien l’environnement du jeu, ses tons bleutés mais aussi Chloé, qui nous accueille au sein de Cyber Life et qui nous accompagne tout au long de notre aventure narrative.

Quelques explications sont proposées aux visiteurs étrangers à l’univers ou souhaitant rafraîchir leur mémoire…

Dans les différentes salles, nous découvrons les magnifiques statues de cire de Connor (interprété par Bryan Dechart) et Kara (Valorie Curry) qui sont, comme chacune des statues de cire, réalisées à l’échelle humaine, et revêtues de leurs habits dans le jeu. J’étais très émue à l’idée de retrouver ces protagonistes d’une expérience vidéoludique qui m’aura marquée. Je ne l’ai terminée qu’une seule fois à ce jour mais il se pourrait bien que je m’y replonge prochainement. J’apprécie rejouer à des expériences narratives, en effectuant, autant que possible, des choix différents et ainsi comprendre un peu mieux les mécaniques de création d’un jeu. Même s’il est vrai que David Cage a placé la barre plus que haut pour nous offrir un vrai chef d’oeuvre vidéoludique. (je parle ici de la narration, qui est, pour moi, un élément important dans un jeu vidéo). J’aimerais beaucoup voir un livre issu de cet univers futuriste passionnant, car je pense que ce jeu ne nous délivre pas complètement tout le fruit de l’imagination de son créateur.

Cet espace est relativement petit mais pour qui souhaite en profiter, aucune limitation de durée n’est imposée, ce qui permet de profiter pleinement des lieux (tout dépend aussi de la fréquentation du musée ce jour-là, et à ma grande surprise, peu de monde était présent en ce weekend de juillet).

Pour accéder à cette exposition, il te suffit juste d’acheter un billet d’accès au Musée Grévin, pas de supplément à prévoir.

Voici le site du musée, où tu trouveras toutes les informations utiles : https://www.grevin-paris.com/

Et toi, as-tu déjà visité cette exposition ? Ou tout autre exposition consacrée à une autre licence ?

Si tu souhaites nous partager ton expérience, les commentaires sont là pour cela !

Quant à moi, je te remercie pour ta lecture.

A très bientôt pour un prochain Carnet 😉

Et si en 2020 on arrêtait de prendre des résolutions ?

Hello toi !

Nous y sommes ! 2020 a ouvert ses portes depuis quelques semaines !! J’espère que tu as bien commencé cette nouvelle année !

Aujourd’hui, un thème qui revient à chaque début d’année : celui des fameuses résolutions de début d’année… tu sais, avec cette éternelle question à laquelle soit tu réponds directement, soit un blanc s’installe ou alors tu réponds que tu prends un petit temps de réflexion pour avoir les idées claires !

On prend une bonne boisson et sa page blanche et un bon stylo… et une sacrée dose de patience !! Ou pas !!

A cette question que je trouve dépassée, j’ai tendance à répondre que j’ai choisi la 4K (bientôt la 8K) !

Je place une vidéo ici expliquant la différence 4K/Ultra HD pour mes lecteurs non technophiles 🙂 merci PP Garcia !

J’ai bien souvent des yeux tantôt ébahis (pour ceux qui ne savent pas ce que c’est) ou alors rieurs en me disant « oh toi, tu as osé ! »

Oui, pour moi prendre des engagements en début d’année, pour les tenir quelques jours, au mieux quelques semaines, je n’y vois aucun intérêt. Bien sûr, ce n’est que mon point de vue. Je préfère de loin me donner des objectifs ou challenges divers, et encore, parfois ils viennent spontanément, ce qui leur donne une valeur encore plus importante à mes yeux.

Je ne me suis pas encore fixé d’objectifs pour cette nouvelle année, cela viendra au gré de mes envies et découvertes. Certaines envies resteront du domaine privé quand d’autres seront partagées tout au long des mois qui nous attendent !!

Pourquoi ce choix ? J’entends bien souvent des phrases comme « J’arrête de fumer » ou « Je me mettrai au sport ! » ou bien encore « Je prendrai davantage soin de moi ! »

Des propos tenus bien souvent en fin de soirée (plutôt début de matinée, si tu me comprends…) et ils finissent dans des abysses profondes, là où s’accumulent tellement de choses ou autres promesses non tenues… autant te dire que quand ces personnes prennent un abonnement en salle de sport (attention, je ne critique pas TOUS les pratiquants, mais bel et bien ceux qui le font suite à ces « bonnes » résolutions) qui coûtent bien souvent une fortune, alors que d’autres pratiques sportives accessibles sont bien moins onéreuses… pour le reste, tout dépend de la motivation de chacun.

Pour le moment, j’ai quelques challenges qui m’attendent, des déplacements sur des conventions et événements à organiser, préparer et mettre en place. J’ai aussi des projets, plus ou moins personnels que je souhaite réaliser… Tout comme l’envie de proposer de nouveaux contenus sur mon blog et sur ma chaîne Youtube. J’aimerais reprendre certaines activités que j’avais abandonnées par manque de temps, d’énergie… je compte remédier à tout cela, au fil des semaines qui arrivent !! J’ai tout mon temps.

Le rythme de parution de mes articles dépendra de ce temps libre, et de ces mêmes envies. Rassure toi, tu auras toujours de la lecture à disposition !!

Et toi ? Es-tu #TeamRésolutions ou #TeamChallenges ou bien encore les 2 (ce n’est pas du tout incompatible !!)

Je te souhaite tout de même une bien belle année, remplie de belles choses !!

A bientôt dans mes Carnets 😉

Et si on fêtait mon Level Up ?

Hello !

Aujourd’hui est quelque peu un jour spécial pour moi, car je prends une année de plus au compteur ! Une année d’expérience de la vie en plus, de sagesse ? Peut-être !

A cette occasion, je te propose de me découvrir au travers d’un portrait chinois. Si tu as d’autres questions, je tenterai d’y répondre.

Bonne découverte 😉

Portrait nature

1. Si tu étais un animal, tu serais… un loup, tantôt solitaire, mais qui a besoin de la meute pour s’accomplir !
2. Si tu étais une plante (fleur, arbre…) une rose, douce de par son parfum mais piquante avec ses épines.
3. Si tu étais un élément (hésitation) je ne saurais me décider entre l’eau, dans laquelle je prends plaisir à me détendre et la terre, dont je suis très proche et dont j’ai aussi besoin, étant très « terre à terre ».
4. Si tu étais une pierre précieuse ou non l’ambre pour ses couleurs, le mystère qu’elle dégage…
5. Si tu étais une saison le printemps. Le symbole du renouveau, de la renaissance, du réveil, de la nature qui reprend ses habits et couleurs pour l’année à venir.
6. Si tu étais un moment de la journée sans conteste le matin. Je suis devenue avec le temps une vraie lève-tôt (bien que ponctuellement adepte des grasses matinées…). Et je préfère voir la nature se réveiller, tellement magique.
7. Si tu étais un des cinq sens la vue. « On ne voit bien qu’avec le cœur » écrivait Antoine de Saint Saint-Exupéry. J’ai eu une amie d’enfance qui était aveugle qui m’a appris à voir autrement qu’avec les yeux, une expérience unique. Je rajouterais un conseil que de passer par l’attraction « Vivre avec les yeux fermés », présente au Futuroscope. Certes, elle est payante (en plus de l’entrée au Parc), mais elle en vaut la peine.

Portrait lieux

8. Si tu étais un pays l’Irlande. Un pays verdoyant, apaisant. Je n’oublierai jamais mon séjour de 3 mois à Dublin et n’ai qu’une hâte, y retourner prochainement. L’ambiance me manque.
9. Si tu étais une ville Sans hésiter La Rochelle, ma ville de cœur. Située au bord de l’Océan, dépaysante, même si les touristes y sont nombreux. J’aime aller flâner dans ses rues. Et pour une autre raison, mais ça… les vrais amis savent 🙂
10. Si tu étais une planète la Lune. Elle recèle encore de nombreux mystères qui restent à découvrir.
11. Si tu étais un paysage Un village dans le Connemara, en Irlande
12. Si tu étais une pièce de la maison la chambre. Même si j’y passe peu de temps, quoique… Le lieu synonyme de repos.

Portrait objet

13. Si tu étais un objet du quotidien un carnet et un stylo. D’où l’origine du nom de ce site
14. Si tu étais un véhicule les pieds. J’adore marcher, découvrir des lieux. A mon rythme.
15. Si tu étais un vêtement un tshirt. Simple, uni ou avec un motif. Un moyen discret d’expression.

Portrait culture

16. Si tu étais un livre Le Petit Prince.
17. Si tu étais un personnage de fiction Marianne, dans Meutres pour Rédemption, de Karine Giébel. Une écorchée vive, qui certes n’a pas eu un parcours des plus rose mais qui a attiré mon attention.
18. Si tu étais un mot amour. On a tous ce besoin en nous, de le vivre, de le partager.
19. Si tu étais un film Le Grand Bleu. Malgré un scénario bancal, de belles images de la mer/l’océan. Du rêve !
20. Si tu étais une célébrité Hmm… choix difficile : joker !
21. Si tu étais un dessin animé Totoro, mon animé préféré…
22. Si tu étais un super pouvoir Celui d’être moi-même, c’est déjà pas mal, qu’en penses-tu ?
23. Si tu étais une créature légendaire / imaginaire Wonder Woman
24. Si tu étais un jeu vidéo C’est LA question la plus difficile… sérieusement ? Sonic the Hedgehog, sur Master System. Mon premier jeu, mais aussi mes premières émotions… je pourrais en parler longtemps.
25. Si tu étais une chanson Feeling Good, de Nina Simone et reprise par Muse.
26. Si tu étais un style de musique J’hésite, entre classique et électro. 2 styles qui se combinent parfaitement.
27. Si tu étais un instrument de musique le violoncelle, tellement magnifique !
28. Si tu étais une photo je dirais une capture écran de Life is Strange que j’ai prise.
29. Si tu étais un art L’écriture, sans aucune hésitation.
30. Si tu étais un événement historique La chute du mur de Berlin, en 1989. Je n’avais que 3 ans, mais le symbole que représente cet événement reste encore puissant et ancré dans nos mémoires.

Portrait gourmand

31. Si tu étais un plat une bonne pizza, cuite au feu de bois, encore meilleure ! A partager autour de soi… ou pas !
32. Si tu étais un dessert la gourmande que je suis hésite… mais un bon broyé du Poitou, ça se mange sans faim (attention aux calories tout de même) !
33. Si tu étais une friandise du chocolat, noir, riche en cacao (genre 99%)
34. Si tu étais un fruit les fraises, un délice qui se savoure, fraîchement récoltées, c’est encore meilleur
35. Si tu étais une boisson alcoolisée (donc avec modération) un cidre doux de Normandie. Un soft : un bon jus de pamplemousse juste pressé !
36. Si tu étais une odeur celle de l’herbe après la pluie !

Portrait Loisir

37. Si tu étais un loisir créatif le scrapbooking, d’ailleurs, je compte m’y remettre !
38. Si tu étais un sport la natation !
39. Si tu étais une fête mon anniversaire 🙂
40. Si tu étais la lettre idéale D ? La réponse D ? Non pas que ce ne soit que l’initiale de mon prénom. D comme Déterminée, Débrouillarde et Dynamique !
41. Si tu étais de la papeterie ou un accessoire de papeterie une belle plume et son porte plume !

Portrait un peu plus perso

42. Si tu étais un chiffre ou un nombre 17, ne me demande pas pourquoi 🙂
43. Si tu étais un bruit le chant des oiseaux, le matin, au réveil !
44. Si tu étais une devise L’Union fait la Force !
45. Si tu étais un hashtag #PositiveVibes ou #OndesPositives
46. Si tu étais une mauvaise habitude Celle de ne pas tenir en place, même si je m’améliore
47. Si tu étais une qualité la générosité
48. Si tu étais un gros mot p**** de m*****
49. Si tu étais une émotion la tristesse
50. Si tu étais un plaisir celui d’être avec les miens ❤

Si tu as des questions à me poser, je répondrai dans les commentaires, à partir du moment où elles n’entrent pas dans la sphère de ce qui relève de ma vie privée.

Merci pour ta lecture, je vais dès maintenant célébrer mon anniversaire comme il se doit.

A très vite pour un nouveau post dans mes Carnets 😉

Japan Vannes Matsuri : une agréable découverte !!

Hello toi !!

J’espère que tout va bien pour toi !!

Le weekend dernier, les 11 et 12 janvier derniers, je me suis rendue sur ma première convention de l’année 2020 !! Et pour bien commencer la nouvelle année, j’ai découvert un festival qui en était à sa seconde édition !!

La Japan Vannes Matsuri, comme son nom l’indique se déroulait dans la magnifique ville (que je n’ai pas encore visitée) de Vannes !! (oui, je l’avoue, cette blague est facile…) !

Qu’est-ce qu’une matsuri ? (り en japonais), une matsuri est un événement populaire, une « fête de village » qui se déroule dans chaque localité japonaise.

Je suis allée découvrir ce salon toute la journée du dimanche, et crois moi que je n’étais pas au bout de mes surprises. J’ai pu admirer de belles réalisations, retrouver certains cosplayers et photographes avec qui je me suis laissé prendre au jeu du shooting, rencontrer des artisans aux créations uniques, et assister à un concours cosplay et un défilé libre !!

Retour plus en détails sur cet événement dans sa version écrite, le vlog sera quant à lui disponible sur la chaîne Youtube dans les prochains jours, le temps de la réaliser en partenariat avec ODH Productions.

  • Commençons par l’espace tradition animé par l’association japonaise de Vannes, Hermine et Sakura

Pour commencer, je suis restée de longues minutes en admiration devant la maquette réalisée par l’association An Argader !! En effet, cette maquette était réellement impressionnante. Celle-ci représente différentes scènes de la vie japonaise !! Je te laisse découvrir ceci en images, qui seront bien plus parlantes que mes quelques mots !

Poursuivons notre tour de cet espace, avec une exposition de créations inspirées de l’Ikebana ou l’art floral qui consiste à réaliser, comme son nom le laisse deviner des compositions florales toutes plus magnifiques les unes que les autres !

Quelques bonzaï étaient également présentés dans ce coin apaisant, et l’art de tailler ces arbres demande une certaine dextérité. J’aurais aimé en adopter un chez moi, mais j’ai peur que cette espèce végétale ne soit pas mise en valeur comme il se doit dans mon appartement !

Quelques magnifiques kimonos étaient eux aussi admirablement visibles et je suis restée de longues minutes devant l’un d’entre eux, porté pour les cérémonies de mariage, et les détails sont réellement impressionnants à observer.

  • L’espace gaming

Un lieu où était proposé différents styles de jeu, à la fois des jeux musicaux japonais avec l’association Wuki Wuki (que je n’ai pas eu envie d’essayer, ma coordination n’étant pas très développée et je n’aurais pas pu, trop de monde attendait pour les tester), des jeux de plateau et… j’ai pu retrouver le jeu vidéo Camping forever my love, un jeu de drague inspiré des mêmes jeux japonais, à la différence que celui-ci est 100 % made in France !!

La demo du jeu est disponible pour tous les intéressés ici même : https://camping-forever-my-love.itch.io/cfml-demo

  • Le village artistes

De mangakas ou autres illustrateurs, à des artisans, c’était le lieu idéal pour réaliser quelques achats de créations uniques !! J’ai ainsi pu découvrir une créatrice de couvre-livres en tissu, des bougies parfumées avec comme thématique les univers des personnages Disney avec Generation Disney. J’ai passé de longues minutes à m’imprégner des délicats parfums de certains d’entre eux dont mon personnage fétiche : la Fée Clochette ! Cette entreprise lilloise a toute une gamme qui pourra plaire à chaque âme d’enfant qui sommeille en nous. Certaines de ces bougies sont fabriquées en éditions limitées.

J’ai pu rencontrer quelques écrivains et illustrateurs sur des mangas avec des univers variés. J’ai ainsi eu la possibilité avec Olivier Huchet qui nous propose un univers dark fantasy pour sa saga Neraka, qui est disponible au format roman, du même auteur, qui a choisi d’adapter son propre univers en manga pour donner le goût de la lecture à des personnes dont ce n’est pas dans les habitudes… je pense que je m’intéresserai davantage dans les prochaines semaines et que j’en parlerai sur le blog. A suivre…

  • L’espace cosplay

L’art du cosplay consiste à se glisser dans la peau d’un personnage de fiction, que celui-ci soit inspiré de la pop culture (manga, animé) d’un jeu vidéo, de films… ou tout simplement de créations originales…

Outre les stands divers et variés de certains copains, étaient organisés différents concours et j’ai pu assister au « petit » concours de cosplay (le samedi était organisé la sélection pour la prestigieuse Coupe de France de Cosplay.

J’ai pu également assister au défilé libre de cosplay et certaines prestations m’ont agréablement surpris.

Je partage ici quelques photos mais j’en proposerai davantage dans mon vlog consacré à l’événement.

Pour mettre en valeur ces cosplays, des copains photographes étaient présents pour offrir quelques souvenirs de la convention, avec des moments drôles quant aux instants partagés !

Pour animer cette convention, quelques démonstrations étaient présentées sur scène :

  • Arts martiaux

Parmi lesquels l’Aikido, le Shiatsu… je n’ai malheureusement pas eu l’occasion de les admirer, mais il est fréquent d’en retrouver sur les différents salons où je me baladerai tout au long de l’année !

Le Yosakoi est une danse traditionnelle japonaise qui se pratique en groupe, allant jusqu’à parfois plus de 50 personnes en même temps, le tout dans une ambiance animée et rythmée selon les différents morceaux utilisés.

Ceci demande une sacrée coordination pour réaliser les chorégraphies qui s’enchaînent rapidement !!

Je pensais en avoir fini avec mon article et mon tour du salon… pas tout à fait !! Il me tient à cœur de présenter une exposition appelée « Pop Fiction et Beurre Salé #2 » en avant-première sur la convention, celle-ci sera visible dans le bar esport (situé à Vannes) le Warpzone du 17 janvier au 1er mars prochains et au cinéma Ti Hanok à Auray (environs de Vannes) du 3 au 30 avril.

Cette exposition était originale, en mélangeant des univers issus de la pop culture à la sauce bretonne !! J’ai adoré le concept !! Il était même proposé aux visiteurs de voter pour son oeuvre préférée… Parmi les œuvres présentées et avec lesquelles j’illustre mon article, je te propose de deviner celle qui a retenu mon choix. Si tu me connais un peu, et que tu suis mes réseaux sociaux, cela ne devrait pas trop te poser de problème. (ne cherche pas de Sonic the hedgehog, il était absent à l’appel, sans doute trop occupé à faire la promotion du film qui lui est consacré et qui sort prochainement…)

C’est ici que se conclut (ou presque) mon article sur la Japan Vannes Matsuri qui m’a surpris de part la qualité des exposants et expositions, les agréables rencontres effectuées, les retrouvailles avec des copains cosplayers et photographes, de nouveaux cosplayers rencontrés, aux associations présentes avec leurs démonstrations et les réponses données à mes interrogations, aux auteurs et artistes divers présents, et j’en oublie certainement…

Merci notamment à :

Merci à toute l’équipe de l’organisation de cette magnifique matsuri, à laquelle je reviendrai, selon mon avenir encore incertain aussi bien au niveau personnel que professionnel !

Dédicace à PP Garcia s’il lit cet article, avec les retrouvailles d’une autre PPette, Vincent, alias Aruma 😉

Et enfin, un grand merci à Christophe, cosplayeur de talent sous le pseudo de Jessy. K.cosplay et incarnant King sur le salon, pour le covoiturage et les moments drôles partagés sur le salon.

Je te remercie toi pour ta lecture de mon récapitulatif sur cet événement en espérant qu’il t’aura permis de le découvrir et pourquoi pas donné envie de te rendre dans ses allées l’année prochaine.

A très bientôt pour un prochain Carnet !!

Balade découverte aux Machines de l'Île, à Nantes !

Hello toi !!

Nous sommes début 2020 et un agréable soleil éclaire la région nantaise en ce dimanche 5 janvier. L’occasion rêvée pour faire une balade jusqu’à un lieu magique : les Machines de l’Île, à l’Ile de Nantes. oui, je me permets de préciser car Nantes est constituée de plusieurs îles…

Bienvenue aux Machines de l’île !

Un peu d’histoire.

Les Machines de l’île est avant tout ce qui peut être considéré comme un projet exceptionnel. Situé sur le site des anciens chantiers navals nantais, c’est une merveille visuelle pour petits et grands que de découvrir les créations nées de ces lieux. Une compagnie nommée La Machine propose de découvrir les coulisses de la création de ce que nous pouvons admirer en spectacle.

Ce projet est né d’un duo de 2 artistes François Delaroziere et Pierre Orefice, dont tu pourras trouver davantage d’éléments biographiques dans le lien situé en fin d’article et qui te donnera davantage d’éléments sur l’histoire des lieux ainsi que la conception de ce magnifique représentant de cet espace : l’éléphant !!

L’éléphant, parlons-en un peu.

Cette belle bête est vraiment somptueuse, composée de bois, de moteurs, avec un système hydraulique reste imposante et une réelle invitation à la féerie. Pour profiter encore mieux du spectacle, il est possible de monter sur son dos (places limitées à 50 personnes, et il est bon de s’y prendre à l’avance).

D’une hauteur de 12 mètres, sur 8 de large et 21 de long, ce sont plus de 48 tonnes de bois qui composent cette réalisation unique. Sa parade est impressionnante, d’une part par son côté imposant, mais aussi toute la machinerie qui la compose. Dur de s’imaginer sur de simples images ou vidéos la splendeur de cet éléphant majestueux.

Il est également possible de visiter les ateliers de conception des machines, et d’effectuer un tour de Carrousel des Mondes Marins situé à proximité des galeries des Machines.

Le lieu est accessible gratuitement, certaines prestations sont payantes.

Pour obtenir davantage d’informations sur le lieu, le projet artistique, les événements et actualités du site, un seul endroit : https://www.lesmachines-nantes.fr/

Si un jour tu as l’occasion de visiter Nantes, c’est pour moi un lieu incontournable à mettre sur ta liste 😉

Voici pour ce premier Carnet touristique de l’année 2020, d’autres suivront 😉

A bientôt sur le blog !