Festival Animasia 2019, 15 ans de passion !

Hello toi !

Le weekend des 12 et 13 octobre dernier a eu lieu au Parc des Expositions de Bordeaux, la 15ème édition du Festival Animasia ! L’occasion pour moi de flâner dans les différents espaces du salon… Le thème proposé était la Chine ancestrale.

Je tiens tout d’abord à remercier l’Indie Game Factory ainsi que la société Lenno de m’avoir gracieusement conviée à l’événement.

J’ai pu réaliser un tour complet de ce même salon avec Romain, de l’équipe organisatrice de cette édition riche en découvertes.

Ce que je te propose aujourd’hui, est un rituel sur le blog, avec une présentation rapide des différents espaces et quelques indications sur ce même festival qui célébrait son 15ème anniversaire.

Un peu d’histoire pour commencer…

Le Festival Animasia a été créé en 2005 et était uniquement animé par une équipe bénévole jusqu’en 2015 avant la création de la société Lenno qui supervise cet événement, en collaboration avec une équipe de près de 150 personnes. Cette même société gère le Bordeaux Geek Festival ou bien encore le Poitiers Geek Festival (entre autres…). Cela fait 3 ans que la manifestation se déroule au Parc des Expositions de Bordeaux.

L’entrée des lieux a été aménagée comme une Matsuri, kermesse japonaise. La Pop Culture japonaise était à l’honneur avec de larges espaces dédiés. Puisque l’invité du festival était la Chine, il était proposé de découvrir le bestiaire chinois.

Une rétrospective des 15 premières éditions nous a été présentée, ce qui permet de voir l’évolution de ce même salon.

Parmi tous les espaces proposés, l’Indie Game Factory était très enrichissant, entre la présence d’écoles et instituts (au nombre de 7) qui proposent des cursus liés au jeu vidéo. Mais cette zone était surtout consacrée aux jeux vidéo indépendants. On en dénombrait pas loin d’une vingtaine sur le salon. Je reviendrai plus en détails dans un prochain article sur les jeux présentés par leurs créateurs.

Time Rift, l’un des nombreux titres proposés en démonstration sur le salon !

Poursuivons notre tour d’horizon du salon avec l’espace commercial de ce festival, sans doute celui qui représentait en terme d’espace le plus grand, avec pas moins de 40 boutiques qui proposaient de faire des achats divers et variés. De calligraphies japonaises à des sculptures sur bois, le choix était varié. Un aperçu de ces différentes boutiques sera disponible sur la page Facebook du blog.

Ce stand de fleurs en savon était élégamment achalandé… tentation !

Un autre espace, dédié quant à lui aux jeux de plateau, était ouvert au public. Animé par Asmodée, premier éditeur de jeux de plateau en Europe (jeux jouables sur table) et deuxième éditeur mondial, les expériences proposées conviennent à tous les publics et tous les goûts sont satisfaits. Cette entreprise est notamment connue pour les Jungle Speed ou autre Time’s up, deux licences phare, parmi toute la gamme disponible.

Les associations locales ont bénéficié de stands afin de pouvoir présenter leurs activités aux visiteurs girondins. De cours de coréen ou japonais, jusqu’à des sports de combat ou bien encore des sessions de jeux de rôle, l’offre associative est très diversifiée et permet à chacun de trouver son bonheur.

Une exposition dédiée aux consoles de jeu était aussi proposée aux visiteurs, et un stand était uniquement réservé à la Nintendo Switch, sur laquelle certains tournois étaient organisés. Parmi les jeux ouverts à la compétition, Super Smash Bros Ultimate, qui a regroupé non loin de 87 participants !! La réalité virtuelle était elle aussi présente pour montrer quelques expériences, dont le non moins célèbre Beat Saber. Ces stands ne désemplissaient pas, preuve de l’engouement pour la réalité virtuelle, même si les achats de tels dispositifs restent encore timides.

L’une des expositions qui, elle, m’a impressionnée de par le contenu de celle-ci, dédiée au manga, était un lieu incontournable pour tout visiteur. Bien que lectrice occasionnelle, les planches ici révélées m’ont quelque peu agréablement surprises et m’ont donné envie de m’ouvrir davantage à de telles lectures. Ce qui était exposé consistait en des planches originales, numérotées, avec notamment du Naruto. Il s’agit d’un musée itinérant, qui, selon son créateur, a demandé 3 ans de travail ! Ce qui ne m’étonne que très peu devant la qualité de la présentation proposée. Mon regard s’est arrêté sur quelques dessins de Death Note, un manga que j’ai découvert sur Netflix, et dont je me délecte régulièrement de part la qualité de son animation. (contrairement au film, dont je me suis arrêtée à quelques extraits, sans aller le regarder en entier, par dépit).

Voici l’une des planches proposées à nos regards sur ce musée itinérant ! Les amateurs du manga Death Note auront reconnu Ryuk 😉

Une scène dédiée à la K-Pop était à noter, et les danseurs étaient nombreux pour nous proposer une démonstration de leur passion. et c’était réellement bluffant !

Un stand dédié aux fanzines était aussi bien représenté et permettait de découvrir des auteurs un peu moins connus mais non moins talentueux. De nombreux ouvrages m’ont tenté, mais j’ai réussi à résister à la tentation 😉

Que serait un festival sans espace dédicaces ? De nombreuses personnalités étaient présentes parmi lesquelles, une partie de l’équipe des acteurs de la websérie Noob, mais aussi Gastronogeek ou bien encore Bob Lennon.

Mon meilleur souvenir de ce festival, parmi toutes les expériences vécues, restera la possibilité de tester la pré-alpha du RPG Noob, sur scène, en compagnie de Anne-Laure Jarnet (Gaea dans la série), avec toute l’équipe de Noob dans mon dos. Ce jeu ne sortira que courant 2021 mais je pense d’ores et déjà l’acquérir, même si je ne suis pas friande de RPG.

Lors de la présentation du jeu au public !

J’en arrive à la conclusion de cet article, assez long, et je ne pouvais terminer sans mes remerciements :

  • Florian, pour son accueil et sa sympathie, et qui m’a accompagné dans les allées du salon
  • Romain et ses collègues de Lenno, ainsi que toute l’équipe des bénévoles qui a rendu cet événement possible, et très agréable
  • Les copains des studios de jeux vidéo indépendants, auxquels je consacrerai un article sur les expériences auxquelles j’ai pu goûter et qui méritent que je te les présente !
  • Les différents exposants, pour leur accueil et leur bienveillance
  • Les invités présents, pour leur accessibilité et leur disponibilité
  • Toutes les personnes rencontrées sur ce festival et qui ont rendu ce weekend fort agréable.

Merci pour ta lecture, le festival revient en 2020 pour une prochaine édition à laquelle je te convie de te rendre si tu es dans le coin.

A très bientôt pour de nouveaux articles passionnés !

Auteur : Enaid

Enaid, admin du site, rédactrice amateur et passionnée par de nombreuses choses ! Contact : lescarnetsdenaid@gmail.com

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s