Indie Game Factory 2019

Hello à toi !

Vendredi 11 octobre dernier, je me suis rendue à Bordeaux pour un weekend riche en émotions diverses.

L’après-midi de ce même vendredi avait lieu un cycle de conférences ouvert aux professionnels du jeu vidéo, pour leur apporter des informations mais aussi les informer sur certaines thématiques.

Avant de commencer mon compte-rendu de ce même événement, je tiens à remercier Peter Pescari alias Indie_Beard et sa société Indie Beard Communication, disponible sur Twitter qui a modéré avec sa maîtrise légendaire, l’ensemble des conférences proposées.

Les thèmes abordés étaient très variés et allaient de comment financer son jeu vidéo à l’implantation sur le territoire chinois.

La première conférence abordait l’état des lieux des possibilités de financement du jeu vidéo en 2019.

Le sujet était présenté par un représentant du CNC, Un salarié de la société de crowdfunding Ulule, puis une représentante de la filière image et numérique de la région Nouvelle-Aquitaine.

Le CNC offre une subvention grâce au FAJV (Fonds d’Aide au Jeu Vidéo). Les différents dispositifs nous ont été présentés et consistent principalement en :

  • une aide à l’écriture
  • une aide à la préproduction
  • une aide à la création de propriétés intellectuelles
  • des opérations à caractère collectif
  • une information sur le crédit d’impôt

A savoir que pour obtenir une aide financière du CNC, il faut être une personne physique et déposer un dossier complet pour présenter le projet susceptible d’être créé ! Ce même dossier passe devant une commission qui décide ensuite d’accorder ou non ces financements. Trois sessions sont organisées et environ 50 dossiers se voient l’octroi de ces mêmes sommes dont les montants sont variables.

Du côté de la région Nouvelle-Aquitaine, il est bon de noter que c’est l’un des secteurs les plus porteurs sur ce même territoire avec près de 150 entreprises dans le secteur vidéoludique qui regroupent environ 600 emplois.

Le but de l’accompagnement proposé est de compléter les offres du CNC et autres organismes au biais de comités (6 par an).

L’entreprise de crowdfunding Ulule a quant à elle été créée en 2010. Les montants atteints sur cette même plateforme atteignent en moyenne entre 20 000 et 40 000 euros. Le record est celui du jeu vidéo Noob avec plus de 1,2 million d’euros.

De nombreux autres jeux vidéo ont été financés par ce moyen, parmi lesquels 2Dark de Frédérick Raynal ou bien encore Anormal Lost Phone.

Il faut savoir également qu’outre l’aide au financement, Ulule propose un réel accompagnement pour les structures qui se voient aidées, avec des outils et méthodes pour réaliser au mieux leurs campagnes. Il est notamment proposé d’assister à une journée pour devenir expert Ulule pour acquérir des compétences solides qui permettent d’aborder au mieux leur financement participatif. La plateforme Ulule est destinée à quiconque qui souhaite être aidée : une simple personne, une association ou bien encore une entreprise.

Le grand thème suivant était comment trouver un éditeur ?

Attention, il est important de distinguer la distribution et l’édition d’un jeu vidéo. Les deux prestations peuvent être réalisées par la même entreprise. Ce qui diffère est au niveau des services proposés. Pour le coup, la question de la réelle indépendance d’un studio de jeu vidéo se pose à partir du moment où il fait appel à un éditeur externe. Il est également conseillé de prendre différents distributeurs selon le territoire sur lequel on souhaite vendre son jeu !

L’entreprise qui nous présentait ces services, Plug-In Digital, nous a expliqué qu’elle n’éditait pas tout type de jeu, et que le marché du mobile reste compliqué pour s’imposer.

Les démarches pour aborder un éditeur ont également été expliquées aux studios présentés et une relation de travail entre un prestataire dans le secteur de l’édition/distribution de jeux vidéo oscille entre 2 et 5 ans, selon le projet et les souhaits du studio concerné.

Plug-In Digital travaille sur 4 jeux à sortir en 2020 et travaille d’ores et déjà sur 3 jeux pour 2021 ! Les revenus entre le développeur et le studio sont d’à peu près de 70 % contre 30 % pour le studio, (sur ce qu’il reste après déduction des marges diverses).

Par la suite, il a été question du recrutement de collègues pour les studios indépendants. Le thème est vaste et demande une remise en question complète lors de la possibilité de recruter un collaborateur.

La thématique suivante a été proposée en anglais, avec une délégation chinoise spécialement venue pour le festival Animasia et une collaboration avec certains studios aquitains !

Yingi, de l’Europe China Foundation a évoqué certains éléments du marché chinois :

  • Un marché vidéoludique récent
  • Premier marché mondial dans le monde depuis 2017
  • Des acteurs puissants, le plus important étant Tencent Holdings, qui est la plus grande entreprise dans le monde, dans le secteur des expériences mobiles.

Les joueurs sont pour la majeure partie des hommes et les jeux « Made in China » sont davantage vendus que les jeux hors territoire. Les MMO RPG dominaient le secteur, avec le principe du free to install, depuis 2007/2008, la transformation du marché fait que les jeux se transforment en free to play avec le principe des lootboxes.

Après le blocus des consoles par le gouvernement chinois qui a duré jusqu’en 2002, les chinois ne connaissaient pas ou peu les consoles de jeux. Les joueurs consoles sont donc de jeunes joueurs ! Pour donner un exemple du contexte chinois, la première Xbox One disponible sur leur territoire a été disponible en 2014 (soit 1 an après toutes les autres zones géographiques).

La nouvelle génération de consoles devrait sortir aux mêmes dates que chez nous et le challenge pour Microsoft, Sony et Nintendo est avant tout de changer l’image donnée au gaming par la population chinoise.

Il est intéressant de remarquer que Just Dance est un jeu très populaire en Chine, et que c’est grâce au Kinect que les joueurs peuvent en profiter, tout en sachant qu’Ubisoft France a été amené à modifier certaines chansons pour ajouter des hits chinois au catalogue proposé.

Pour pouvoir éditer un jeu en Chine, il est proscrit d’aborder tout sujet traitant de politique, ni de jeux violents ou avec des scènes sanglantes.

Pour ce qu’il en est des jeux mobiles, c’est grâce à l’iPhone que ces expériences ont connu un essor, à partir de 2011. Le plus grand succès étant Monument Valley, juste devant Angry Birds. En Chine, les utilisateurs mobiles atteignent 600 millions de joueurs alors que les joueurs PC ne sont que 14 millions. Les jeux sandbox (ou bacs à sable) ont également les faveurs du public chinois.

Ensuite, la question du marketing a été au centre de toutes les attentions ! Les stratégies ont été mises en avant :

  • le rôle de la presse
  • l’émergence des communautés de joueurs
  • miser sur les plateformes de streaming
  • développer des partenariats avec des streamers
  • créer des contenus « streamables »

Les outils de communication ont été présentés :

  • communiqué de presse
  • les salons incontournables dans lesquels il est indispensable de se rendre
  • développer les relations avec des influenceurs
  • prendre les bons réflexes pour les relations presse

Des conseils sur la sélection d’un store pour les développeurs indépendants ont été expliqués. De plus laquelle entre Epic Games Store ou Steam est la plus adaptée pour y mettre son jeu ? Tout dépend du souhait du studio…

La question du marché gris a également été traitée. Qu’est-ce que le marché gris ? C’est celui sur lequel les prix sont douteux avec notamment le non-versement de la TVA à l’état.

Le prix de vente d’un jeu est également abordé, un prix trop bas n’est pas nécessairement gage de qualité, et un prix plus élevé non plus. Il est plus judicieux de proposer un bundle avec l’OST de ce même jeu.

L’ensemble de ces conférences a abordé de nombreux thèmes et je ne propose ici dans mon article qu’un court résumé de tout ce qui a pu être traité. Pour en savoir plus, n’hésite pas à poser tes questions dans les commentaires de cet article et j’essaierai de te répondre.

Par ailleurs, je n’ai pas mentionné tous les intervenants présents lors de ce même après-midi, tant la liste est importante !

Tu peux retrouver le site de l’Indie Game Factory ici : https://indie-game-factory.eu/

Je remercie par avance Peter et tous les intervenants, ainsi que les différents professionnels que j’ai pu retrouver ou rencontrer à l’occasion de ce moment de partage 😉

Merci pour ta lecture et à très bientôt sur le blog 😉

Auteur : Enaid

Enaid, admin du site, rédactrice amateur et passionnée par de nombreuses choses ! Contact : lescarnetsdenaid@gmail.com

Une réflexion sur « Indie Game Factory 2019 »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s