Retour sur mon weekend à Art to Play à Nantes !

Hello toi !

Le weekend dernier des 16 et 17 novembre se tenait, au Parc des Expositions de la Beaujoire à Nantes (oui, comme le Stade…) la 9ème édition du festival Art to Play ! Un lieu où se retrouvent différentes ambiances liées à la pop culture et au jeu vidéo !

Je vais revenir sur mon expérience sur le salon, plutôt que de présenter un tour des différents espaces que l’on pouvait retrouver sur place. D’une part, parce que les visiteurs étaient nombreux et qu’il était difficile d’accéder à tout, mais aussi parce que j’ai passé une partie du weekend sur un stand en qualité de bénévole, et une autre avec mes amis cosplayers, car j’avais préparé une petite surprise !

Je te propose donc dès maintenant de m’accompagner pour ce récapitulatif des moments forts vécus lors de cet événement 😉

J’ai commencé le weekend avec une participation en tant que bénévole sur le stand d’Atlangames, cluster du jeu vidéo de l’Ouest. Sa mission est d’accompagner tous les créateurs d’entreprises du secteur vidéoludique dans leurs différentes démarches afin de concrétiser dans les meilleures conditions possibles leurs projets. Présent pour le moment sur Nantes et Rennes, l’un des rendez-vous incontournable pour découvrir ses activités sont les Game Dev Afterwork. Organisées mensuellement, ces sessions permettent de découvrir l’envers du décor qu’est la production d’un jeu vidéo, mais aussi des services qui peuvent mis à dispositions de ces mêmes créateurs.

Parmi les jeux proposés, étaient présents Spirit Arena, de Sweet Dreams Studios, Blanc de Casus Ludi ou bien encore FallBlack du studio Endroad. Je reviendrai plus tard sur ces expériences, toute différentes. L’intention du stand étant de promouvoir la production locale de jeux vidéo, et montrer aussi toute la diversité d’expérience qu’offre le jeu vidéo indépendant. J’ai ainsi eu l’occasion d’échanger avec quelques visiteurs, qui ignoraient tout des jeux proposés, et qui après avoir testé certains d’entre eux, m’ont indiqué avoir une intention d’achat pour leur coup de cœur !

J’ai eu l’opportunité (et ce ne fût pas chose aisée), de rencontrer le Joueur du Grenier, pendant une petite session Questions/Réponses avec ses abonnés. Un moment de partage bien sympathique qui permet d’échanger sur différents sujets en comité restreint ! Merci à toi Fred pour ces instants sympathiques bien que toujours trop brefs !

Merci à Frédéric Molas alias Joueur du Grenier pour cette rencontre sympathique !

Le salon était étendu sur 2 halls, avec l’un destiné davantage à un aspect commercial avec des boutiques pour tous les goûts. De nourriture asiatique, à des créations diverses, un endroit idéal pour aller piocher des idées cadeau pour les fêtes de fin d’année qui se rapprochent. Toute une zone était dédiée au cosplay, avec différents concours sur cette passion qu’est le cosplay. Je tiens à féliciter chaleureusement Malicia Cosplay qui a remporté la sélection à la CFC (Coupe de France de Cosplay), avec sa magnifique incarnation de Brigitte d’Overwatch.

Le cosplay, parlons-en un peu plus. Qu’est ce que c’est ? Cos pour costume et Play pour jouer, jusque là, rien de trop compliqué. C’est une passion qui consiste en l’incarnation d’un personnage de jeu vidéo, animé, série ou tout univers lié à la pop culture en se mettant dans la « peau » de ce même personnage. Le panel de possibilités est donc quasi illimité. Si tu as une licence que tu apprécies et que tu souhaites en faire un cosplay, tout est possible !

Ce dimanche, je me suis lancée dans l’aventure non sans appréhension. C’est pour moi le fruit de plusieurs mois de réflexion, de travail mais aussi un challenge ! Mon personnage est Dark Clochette, une Fée Clochette version rock ! C’est ce que l’on appelle dans le monde du cosplay un OC, pour Other Cosplay, ou création originale, ce qui est aussi envisageable.

Tu pourras l’observer dans la galerie de photos en fin d’article, les inspirations sont diverses et chaque réalisation est différente. Certains amis ne manquent pas d’imagination pour proposer à nos regards ébahis des réalisations tout aussi impressionnantes les unes que les autres.

A ceux qui se posent la question du temps et du budget à allouer pour s’initier, tout dépend de ce que l’on a envie de faire. Mes amis cosplayers conseillent de commencer petit avec des moyens limités, et par la suite, de monter en niveau et en exigence. Certaines créations demandent plusieurs mois de conception et réalisation et des budgets conséquents, quand d’autres sont beaucoup plus accessibles. Comme toute passion, elle requiert un certain investissement non négligeable… et ne pas hésiter d’aller à leur rencontre pour les encourager, les remercier, et leur poser des questions. Le respect est une base, qui se perd hélas, et certaines personnes ne prêtent pas attention aux cosplayers, ce qui peut parfois occasionner des dégâts sur certains costumes, et j’entends régulièrement des témoignages de dégradations de costumes…

Je pense en reparler de dans un prochain article, si le sujet t’intéresse. N’hésite pas à m’en faire part dans les commentaires en dessous de mon post 😉

Dans l’autre hall étaient proposés des espaces de jeux comme mentionnés au début de mon article, la possibilité de rencontrer différentes écoles, mais aussi de jouer sur bornes d’arcade. Un espace qui se voudrait plus cosy même s’il n’a que rarement désempli pendant le salon…

C’est pour moi la seconde fois que je me rends sur le salon, et tout comme l’année dernière, j’ai trouvé l’accueil plus que limité, ce qui est bel et bien dommage. Etant considérée comme exposant, je pensais que nous aurions droit à un petit quelque chose ou des facilités pour l’inauguration le samedi matin, il n’en a pas été ainsi. Du point de vue accessibilité, je trouve qu’il reste encore de nombreux progrès à faire, et cela ternit un peu l’expérience.

Autre point que je souhaite aborder : la communication ! Pour moi, l’un des points noirs de l’organisation. Je suis le salon sur tous les réseaux sociaux, ai tenté en vain de contacter pour préparer ma visite et la rédaction de cet article, et n’ai jamais reçu la moindre réponse. Certes le salon n’est pas la Paris Games Week, mais quand on organise un événement, ce n’est pas la presse généraliste qui fera connaître de la meilleure manière possible l’événement, mais ses visiteurs passionnés 😉

Je tiens tout de même à remercier tous mes amis que j’ai pu retrouver sur place, mais aussi toutes les belles rencontres que j’ai réalisées ce weekend ! J’ai passé un agréable moment, bien ri, dansé, chanté et savouré de précieux moments avec vous toutes et tous ! J’en ai aussi pris plein les yeux avec les réalisations de chacun d’entre vous et ce sera un plaisir de vous recroiser sur de prochains événements ! Le rendez-vous est d’ores et déjà pris pour le Geek Life au Mans en février 2020 😉 D’autres conventions seront au programme, mais je n’ai pas encore préparé mon planning !

Merci aussi à mes copains du stand Atlangames, toujours un plaisir que de venir promouvoir la scène vidéoludique nantaise et rennaise, mais aussi de renseigner les joueurs passionnés, leurs parents et les aider à découvrir de belles expériences !

Merci aux quelques abonnés qui sont venus à ma rencontre, cela fait toujours plaisir de mettre un visage sur un pseudo !

Merci à toi d’avoir lu mon article…

Ce vendredi, tu retrouveras mon petit vlog concernant le festival !

A très bientôt pour de nouvelles aventures 😉

Une réflexion au sujet de « Retour sur mon weekend à Art to Play à Nantes ! »

  1. Ping : Et si on revenait un peu sur cette année 2019 ? – Les carnets d'Enaid

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s