Archives du mot-clé Bordeaux

Edito : octobre 2021

Hello hello!

Nous voici en octobre, l’automne s’installe avec les couleurs qui l’accompagnent, le retour du froid… en attendant la rigueur de l’hiver…

Après un mois de septembre riche en conventions, le programme des prochaines semaines s’annonce plus calme, les activités ne manquent pas pour autant, rassure toi !

Un petit câlin ? (on attendra un peu avec les gestes barrières toujours en vigueur…)

Evénements

  • Animasia, les 9 et 10 octobre à Bordeaux

Cette année devait marquer mon retour dans la cité bordelaise. Seulement, quelques petits changements ont eu lieu dans ma vie (notamment ma prise de poste en septembre) et je ne pourrai être présente à cette convention que j’apprécie beaucoup. Ce n’est que partie remise pour l’année prochaine !

  • Japan Vannes Matsuri à Vannes, les 23 et 24 octobre à Vannes

Je m’étais déjà rendue à l’une des éditions précédentes de cet événement riche en couleurs. J’espère que cette année nous aurons encore de belles découvertes au programme… un peu de patience donc !

Mon escapade précédente est à retrouver ici : Japan Vannes Matsuri : une agréable découverte !!

Jeux vidéo

J’ai très peu joué en septembre. Du coup, j’espère avancer et terminer l’aventure que j’ai commencé dans Life is Strange True Colors. Il est encore trop tôt pour moi pour donner un ressenti sur ce jeu, et mon avis global arrivera quand j’aurai terminé ma première partie… ce n’est qu’une question de temps !

Haven Springs me manque un peu…

Lectures

Je suis en pleine lecture (en retard) de Génération SEGA, Volume 1 de Régis Monterrin (dont je te parle dans mon EDITO : septembre 2021 ! Cette lecture est passionnante et je savoure chaque page de cet ouvrage !

  • Panique à la Convention Maudite de l’Angoisse, de Julien Evrard aka Mad Dog

Acheté lors de mon escapade à JapaNantes, un livre dont vous êtes le héros qui conduit le lecteur à travers les allées d’une convention… vais-je réussir la quête proposée ? Réponse dans un prochain post de blog 😉

Films

  • Mourir peut attendre

Ce dernier James Bond avec Daniel Craig en tête d’affiche m’intéresse depuis que j’ai vu sa première bande annonce. Avec la pandémie, sa sortie en salles a été maintes fois reportées… pour le meilleur ?

  • Illusions perdues de Xavier Giannoli

Adaptation de la trilogie du même titre d’Honoré de Balzac (que je n’ai pas lue… je note ces livres dans ma liste) j’attends de voir ce que va donner ce film qui parle d’un écrivain qui se lance dans le journalisme… ce qui ne sera pas une bonne idée !

Voici sa bande annonce

Voici pour mes quelques activités du mois, je prépare des Rencontres avec des personnes que j’apprécie et tu auras quelques surprises ! Je prépare aussi un article Confidences sur un sujet qui me tient énormément à coeur… Je ne le dévoile pas pour le moment, je te laisse le découvrir !

Et toi, quoi de prévu pour les prochaines semaines ?

Je te remercie pour ta lecture, te souhaite une bonne fin de journée/soirée !

A très bientôt sur le blog 😉

Mon ressenti sur : Accross the grooves, une expérience vidéoludique musicale !

Hello hello hello!

J’espère que tout va bien. Avec le retour des beaux jours, l’envie de nous évader est plus que de mise, surtout en cette période délicate… un peu de patience avant de retrouver les joies de notre « vie d’avant »… ce qui reviendra, je l’espère bientôt.

Aujourd’hui, je viens te parler d’un jeu vidéo qui m’a bouleversée, tout aussi bien du point de vue de sa narration, que de sa bande originale, il s’agit d’Accross the grooves, roman graphique interactif réalisé par le studio bordelais Nova-Box.

Nova-Box est un studio qui a été créé à Bordeaux en 2007 et qui en est aujourd’hui à son troisième jeu, après Along the edge et Seers Isle. Leur spécialité est le roman graphique interactif, c’est-à-dire un jeu narratif sans interaction directe avec le personnage principal de l’histoire mais avec la narration, ce qui rend l’immersion bien plus importante et demande une certaine concentration pour savourer pleinement l’expérience.

Je tiens à préciser que j’ai pu assister à la démonstration du jeu lors du Festival Animasia 2019 et que je n’avais pas souhaité y jouer par volonté de me préserver l’histoire complète et garder ainsi le plaisir de la découverte de l’intrigue.

Voici le trailer de lancement du jeu

Nous sommes donc Alice, une jeune femme avec une situation personnelle et professionnelle stable, une personne tout à fait « ordinaire ». Jusqu’au jour où elle reçoit un mystérieux vinyle, lui rappelant la période qu’elle a vécu avec son ex compagnon, Ulysse et la transportant dans une aventure incroyable !

Chaque choix influe directement sur la suite de la narration proposée, et ici le critère de « bon » ou « mauvais » choix n’existe pas, et chaque personne qui découvre le jeu aura une vision différente de l’histoire. Ce jeu parlant d’une aventure musicale, de nombreuses références y sont présentes, avec un glossaire permettant de comprendre certains termes du milieu de la production artistique musicale mais aussi présentant certains artistes évoqués lors de la progression dans cette expérience.

Le jeu se joue aussi bien en français, qu’en anglais, et il sera également possible d’avoir les paroles de différentes chansons qui nous accompagnent au fil de notre aventure vidéoludique, nous permettant une immersion totale dans le jeu ! Je me suis entendu plusieurs fois chanter, alors que c’est très rare pour moi de pousser la chansonnette tout en jouant (hors jeux musicaux) !!

La modélisation des villes de Bordeaux, et Paris est somptueuse, j’aime beaucoup la touche Nova-Box quant aux graphismes qui sont à la fois doux et agréables, ce qui donne une réelle impression de lecture. Lorsque j’utilise le terme de roman graphique, c’est aussi grâce à cette sensation, il ne manquerait qu’un « toucher papier » pour que l’illusion soit parfaite.

Les autres villes visitées sont elles aussi magnifiques, comme Londres. Je ne connais pas assez les autres régions d’Europe explorées pour les qualifier mais cette patte graphique m’enchante énormément.

La bande originale du jeu, signée par Camille Marcos et Julien Ponsoda du duo Illustrason m’a encore bouleversée… J’apprécie déjà énormément leurs compositions sur les précédents jeux du studio, et je dois dire que cette fois, ils ont placé la barre haut, je réécoute de temps à autres la musique qui a bercé mes heures de jeu, parfois tout en écrivant car elle est devenue source d’inspiration.

Cette aventure ne prendra pas très longtemps à être réalisée dans son intégralité (moins de 10 heures, sauf si comme moi tu restes quelques minutes, la console posée sur les genoux, à écouter la musique du jeu…).

Celui-ci est disponible sur l’eshop de la Nintendo Switch, Steam et aussi Itch.io pour environ 13 euros, hors promotions éventuelles ! Les deux autres jeux du studio sont également disponibles sur ces mêmes plateformes.

Tu l’auras deviné, j’ai adoré ce jeu, que je compte refaire prochainement, je laisse juste encore un peu de temps à ma mémoire d’oublier certains choix réalisés, en espérant avoir une autre lecture de cette belle aventure. Je le recommande à toute personne qui aime se poser calmement devant un jeu, et qui apprécie un jeu où il n’y a pas d’actions particulières à réaliser, uniquement des choix narratifs.

Tu peux suivre le studio Nova-Box

Pour découvrir le duo Illustrason

Les captures écran ainsi que les informations données sur le studio et le jeu sont issues du kit presse mis à la disposition par le studio sur leur site internet.

Merci pour ta lecture !

A très vite sur le blog 😉

A Plague Tale: Innocence, mon coup de cœur vidéoludique de l’année 2019 !

Hello toi !

Je viens te parler de mon véritable coup de coeur vidéoludique de l’année : A Plague Tale: Innocence du studio bordelais Asobo Studios 🙂

Comment tout a commencé et qu’en ai-je pensé, c’est ce que je te propose de découvrir au long des prochaines lignes !

J’ai découvert ce jeu lors d’une présentation réalisée par Julien Chièze sur sa chaîne, c’était en avril 2018, et j’ai eu un réel « coup de foudre » pour ce jeu vidéo !

Voici ladite vidéo :

Déjà à ce moment là, l’aperçu offert était magistral et je pressentais que cette aventure entre une sœur et un frère, Amicia et Hugo de Rune, allait m’embarquer dans une autre dimension, historique et aussi humaine.

C’est en assistant au festival Animasia (qui a lieu à Bordeaux) en octobre 2018 (quelques mois seulement après cette révélation…) que j’ai pu assister à la première révélation du jeu en public (dans sa ville d’origine), avec entre autres sur scène Kévin Choteau, game director. J’ai une nouvelle fois été subjuguée par les images qui nous étaient présentées sur l’écran !! J’étais à deux doigts d’en pleurer, c’est te dire si mon émotion était intense.

Cette démonstration était suivie d’une session de Questions/Réponses qui ont permis d’obtenir quelques éclaircissements sur le gameplay ou la narration présente dans le jeu. Je me suis permise de poser une question sur un élément incontournable d’un jeu vidéo : son environnement musical, et c’est là que j’apprends la meilleure nouvelle qui m’a donné encore plus envie d’acquérir cette pépite. Le compositeur n’est autre qu’Olivier Deriviere, qui a réalisé les bandes originales de Remember Me (du studio DONTNOD, qui comme tu le sais, a une place chère dans mon cœur), et édité par Capcom, mais également celle de Vampyr, une nouvelle fois créée par DONTNOD, et éditée cette fois par Focus Home Interactive !!

Ici une vidéo de son travail sur l’OST de Vampyr :

Revenons à A Plague Tale: Innocence si tu le veux bien.

Toutes les captures écran présentes sur cet article ont été réalisées sur mon Xbox One X 😉

Ce jeu nous place dans l’Aquitaine, l’Occitanie et le Sud-Ouest au sens large au XIVème siècle, tourmenté par la Peste Noire et l’Inquisition, un moment plus que délicat dans notre Histoire de France. Nous découvrons une jeune fille, Amicia de Rune, d’une classe aisée accompagnée de son père et de son compagnon à 4 pattes. Celui-ci disparaît tragiquement après une session d’apprentissage du lance-pierres.

Nous retournons ensuite à la demeure familiale, où tout se passe bien. Quand soudain, une armée attaque le château familial, provoquant de nombreuses victimes. Nous rejoignons Béatrice de Rune, la mère d’Amicia, et découvrons Hugo, le jeune frère de notre héroïne. Nous apprenons à ce moment là que ce dernier est atteint d’une maladie appelée Macula.

Pour nous protéger, nous devons échapper à cette violence, et c’est au travers d’une expérience aventuro-narrative épisodique, que nous partons vivre cette quête de la libération.

Au fil de mes heures de jeu (et elles sont nombreuses, ce qui est plutôt rare dans ma manière de jouer), j’ai réellement traversé de nombreuses émotions, découvert sous un autre point de vue cette période historique, les actes de certains personnages m’ont outrée. Je parle de Vitalis notamment.

Au travers de rencontres avec des personnages secondaires, nous allons progresser et acquérir de nouvelles compétences qui te permettront d’avancer dans l’histoire.

Désireuse de ne faire aucun spoil, je t’invite à découvrir par toi-même cette même histoire et tout son environnement, à la fois musical, mais aussi dans des décors tous aussi somptueux les uns que les autres.

Autre point à mentionner, pour être de plus en plus efficace dans ta mission, l’alchimie entre en scène, avec des « recettes » surprenantes, inspirées de vrais mélanges réalisés à l’époque, il me semble en avoir lus certains dans des livres se déroulant à cette même période historique.

Hugo est amené à participer à certaines manipulations, certaines sont réellement impressionnantes. Ceci ajoute un élément une nouvelle fois réaliste à notre aventure.

Comment ne pas penser à un autre personnage dans ce jeu, un peu particulier cette fois (surtout dans un jeu vidéo) : les rats ! Ah, ces fameux rats, si je pouvais trouver la personne responsable de leur intégration dans le jeu, je lui demanderais bien volontiers qui en est à l’initiative, et m’ont fait faire quelques cauchemars après mes sessions de jeu. Leur présence, et leur animation m’ont surprise de part leur réalisme, et les émotions que j’ai traversées ici encore en les voyant dans chaque scène où ils apparaissent !!

Tout ceci m’amène (déjà) à la conclusion de mon article pour te convaincre, je l’espère, de te lancer dans cette magnifique aventure.

Je tiens à remercier les équipes qui ont réalisé ce jeu auquel j’espère de tout cœur une suite. J’ai tellement aimé ce jeu, que c’est lui mon jeu de l’année 2019, n’en déplaise à certains qui lui ont préféré le non moins méritant Sekiro: Shadows Die Twice.

Et toi, qu’as-tu pensé de ce jeu ? Que tu l’aies plus ou moins apprécié, ton ressenti m’intéresse…

Merci pour ta lecture et à bientôt pour un prochain Carnet 😉