Archives du mot-clé audrey dana

Cin’Enaid : Profession du père réalisé par Jean-Pierre Améris

Hello! Hello!

Aujourd’hui nous sommes mercredi ! Jour de sorties cinéma ! Parmi les films à l’affiche en ce dernier mercredi de juillet tu pourras voir Profession du père, réalisé par Jean-Pierre Améris d’après le récit éponyme de Sorj Chalandon (disponible dans toutes les librairies).

J’ai eu l’opportunité d’aller découvrir ce long-métrage en avant-première au Gaumont de Nantes, en présence du réalisateur du film ainsi que de l’auteur du récit qui a inspiré cette fiction le 6 juillet dernier. Je tiens à remercier Enlil pour son invitation, le cinéma et messieurs Améris et Chalandon pour les réponses aux questions des spectateurs à la suite de la projection.

Voici le synopsis du film (qui est aussi la quatrième de couverture du livre Profession du père de Sorj Chalandon)

Emile, 12 ans, vit dans une ville de province dans les années 1960, aux côtés de sa mère et de son père. Ce dernier est un héros pour le garçon. Il a été à tour à tour était chanteur, footballeur, professeur de judo, parachutiste, espion, pasteur d’une Église pentecôtiste américaine et conseiller personnel du général de Gaulle. Et ce père va lui confier des missions dangereuses pour sauver l’Algérie, comme tuer le général.

Mon ressenti

Ce film m’a beaucoup touchée, le personnage d’Emile (incarné par le jeune acteur belge Jules Lefebvre) m’a impressionnée et j’ai été bouleversée par les quelques moments de tendresse partagés avec la maman (Audrey Dana). Benoît Poelvoorde endosse le rôle du père, André, avec justesse et dureté, sans entrer dans la caricature. Je retrouve avec un souci du détail les protagonistes du livre (que j’ai pris le temps de savourer et que je recommande pour les personnes qui souhaitent mieux comprendre le cadre et le contexte de rédaction de ce récit de vie).

Lors de l’échange avec le duo Améris-Chalandon, j’ai appris que ces derniers sont tous les deux des enfants battus. Certains éléments du film étant inspirés des vies de l’un ou de l’autre. J’irais même à dire que j’ai vu une relation fraternelle entre eux, ce qui ajoute une dimension émotionnelle à cette fiction.

Je recommande d’aller voir ce film un jour où le moral est bon et réceptif, certaines scènes pouvant heurter les personnes les plus sensibles. Le thème central est essentiel et a sa place dans l’actualité, bien que l’histoire se déroule dans les années 1960. Je n’en dévoilerai pas davantage sur l’intrigue pour te laisser savourer pleinement ce métrage comme il se doit.

Prévois quelques mouchoirs si tu es quelque peu touché par le récit proposé. L’espace des commentaires est ouvert pour que tu puisses partager ton ressenti sur le film ou suite à la lecture du livre.

Merci pour ta lecture et bonne découverte du film !

Avant de te laisser, voici la bande-annonce :

A bientôt sur le blog 😉