Archives mensuelles : avril 2020

Edito : avril 2020

Hello toi !

Nous voici (depuis quelques jours déjà) en avril !!

Ce mois s’annonce quelque peu particulier, avec les mesures de confinement prises par les autorités pour préserver notre santé et celles de nos proches.

Tu le comprendras donc, mes publications seront plus rares, non pas par flemmingite aigüe (loin de là) mais parce que je profite de ces semaines de calme pour me reposer et m’occuper autrement…

Mon planning n’est pas vraiment défini, entre séries/films (encore plus avec l’arrivée de Disney Plus ce matin…) lectures diverses et variées, musique, et bien sûr quelques jeux vidéo (notamment Animal Crossing, et je remercie mon ami Halvard pour ce précieux cadeau…).

Et toi, quel est ton programme pour les prochaines semaines ?

N’hésite pas à me répondre dans les commentaires ou à me contacter via les réseaux sociaux 😉

Je prépare quelques contenus pour les semaines à venir !

Reste prudent, reste chez toi (autant que possible) !!

A très vite !

Dogs of Chernobyl : un reportage rempli d’humanité !

Hello toi !

J’espère que tout va bien pour toi en ce moment. Habituellement, le mercredi est pour moi l’occasion d’aller découvrir les nouveautés des salles obscures… confinement oblige, je profite de mon temps libre pour parcourir les divers reportages et autres documentaires vidéos proposés sur les différentes plateformes disponibles.

C’est en écoutant une rubrique à la radio, que j’ai entendu parler du reportage du jour, Dogs of Chernobyl, que mon attention s’est arrêtée. Réalisé par un couple de français, Léa Camilleri et Hugo Chesnel, ces derniers se sont rendus sur la zone de la catastrophe (qui a eu lieu le 26 avril 1986, soit bientôt 34 ans) à la rencontre de Lucas, fondateur de l’association Clean Future Funds qui vient en aide aux habitants des lieux.

Cette vidéo, disponible gratuitement sur Youtube, est remplie de douceur, d’humanité, mais aussi d’espoir.

La construction de la vidéo s’articule autour de faits historiques, mais aussi de chiffres qui portent à réfléchir. La sensibilisation est très habilement menée et si je pouvais consacrer du temps à aider cette initiative, je le ferais volontiers.

Les images sont magnifiques, et nous offrent un aperçu différent de la ville de Pripyat, qui a souffert de la désertification de sa population suite au déplacement (qui devait être provisoire, mais qui sera définitif) de toute sa population hors de ce que l’on appelle la « zone d’exclusion ».

Ce reportage est accessible à tous, et peut tout à fait se regarder en famille, ce que je recommande vivement.

Si tout comme moi, tu es sensible, prévois quelques mouchoirs à tes côtés, quelques larmes pourraient couler.

Si tu souhaites aider l’association Clean Future Funds, voici son site internet : http://cleanfutures.org/ et son compte Twitter : @CleanFutureFund !

Je tiens, par l’intermédiaire de mon article, remercier chaleureusement Léa et Hugo pour ce magnifique moment rempli de tendresse, ce qui est tellement appréciable en ce moment.

Je te souhaite une belle découverte, et si tu souhaites partager ton ressenti sur ce documentaire ou m’en suggérer d’autres, l’espace des commentaires est ouvert pour ça 😉