Rumeurs et leaks : les partager, une fausse bonne idée ?

Hello toi !

Ce matin, une tribune/réflexion sur un thème que je ne pensais pas aborder aussi tôt sur le blog, mais au vu d’événements récents, je ne pouvais réagir à ce que j’ai pu voir et entendre…

J’écris cet article le mardi 17 décembre, au matin, au lendemain de la découverte, une nouvelle fois, de rumeurs concernant la sortie prochaine d’une console attendue, mais aussi de leaks concernant un film très attendu. Je ne mentionnerai personne dans cet article pour ne pas m’attirer les foudres des différentes communautés qui sont concernées.

Hier lundi, après une journée plus ou moins stressante, début de semaine oblige, avec mes activités et autres obligations, je lis des démentis concernant une actualité diffusée plus tôt dans la journée, qui a occasionné de nombreuses réactions et créations de contenus liés.

En même temps, j’apprenais que certains probables passages d’un film auraient été divulgués, ce qui a provoqué ici encore de nombreuses réactions de stupéfaction.

L’avis donné ici est le mien. Tu as le droit de ne pas être d’accord avec mes propos, ce qui est tout à fait légitime. Je te demanderai de répondre avec courtoisie et respect aux lignes qui vont suivre.

Les rumeurs ont toujours existé, dans des domaines divers et variés, et les exemples sont nombreux et j’ai choisi de ne pas prendre de cas précis, d’une part parce que cela n’a aucun intérêt pour moi de les partager ici, mais aussi ce ne serait que contribuer à leur propagation. Tout ce que je vais critiquer. Un peu paradoxal pour le coup, non ?

Depuis que je suis sur les réseaux sociaux, quelques années pour Facebook, et 6 ans sur Twitter, c’est vous dire si mon expérience n’est pas nouvelle, je constate que le phénomène prend une ampleur sans commune mesure. Ces media qui pour moi étaient un moyen de rester informée des événements en temps réel (ou légèrement différé du fait de mes connexions espacées) et également un moyen d’échanger avec mes amis ou des inconnus, sur ces sujets d’actualité, avec plus ou moins de véhémence.

J’observe à quel point il est facile de diffuser des informations erronées, issues de sources plus ou moins douteuses, ou parfois qui ne sont pas du tout confirmées ou vérifiées. Inquiétant, dans un monde où tout va (trop) vite et spontané. Alors qu’il y a quelques années de cela, on prenait le temps, de lire l’actualité sur un support papier, d’une périodicité variée, ce qui engendrait une attente plus qu’impressionnante de parcourir les différentes rubriques qui s’ouvraient à nos yeux et se répandait au fil des pages…

Aujourd’hui donc, une simple rumeur prend des proportions qui me paraissent juste hallucinantes. Et à la lecture des réponses à ces mêmes messages ou contenus autres (vidéos notamment), j’observe les mêmes réactions qui divisent ! Dans un contexte déjà tendu, quel en est l’intérêt ? Gagner en visibilité en faisant des vues, et donc engendrer des revenus ? Tout ceci me permet de me poser la question du but visé…

Certes, une des réponses évoquées sera de me dire, « bah oui, tu as peut-être raison, mais ne pas en parler serait dommage, on aurait aimé être au courant ! » Se dessine alors un air sceptique sur mon visage, et c’est le dépit qui s’empare de moi quelques instants. Je réfléchis un peu… quand je lis « probable rumeur » et l’utilisation du conditionnel dans chacune des phrases, me laisse à penser que tout n’est que question d’image, et ce de manière plus qu’éphémère alors que notre attention pourrait se focaliser d’autres actualités bien plus importantes, méritant un traitement égal sinon plus important. Ce qui me sidère quelque peu.

En bref, propager des rumeurs, juste dans le but d’être vu et de récolter un quelconque intérêt, très peu pour moi. Surtout s’il s’agit quelques heures après de démentir la dite information, parce que la source n’est soit pas fiable, soit elle n’a même pas été vérifiée. Triste et effarant.

Passons maintenant au cas épineux des leaks, que j’ai associé aux rumeurs dans mon article. Les 2 concepts se rejoignant, certains d’entre eux provenant de rumeurs (jusque ici tu me suis ?).

Ceux-ci existent eux aussi depuis longtemps, il ne m’était pas rare d’en entendre à la radio (j’ai grandi avec ce medium pour rester au courant de ce qu’il se passait depuis mon plus jeune âge… ce qui n’est plus trop le cas aujourd’hui, mais passons… cela pourrait être une idée de sujet à traiter !)

Tout comme les rumeurs, ils se propagent à vitesse grand V sur les réseaux. Et là aussi les réactions ne se font pas attendre. Combien de fois ai-je entendu/lu : « tu as vu l’info concernant (insère ici le sujet de ton choix) ? » Et ma réponse a été tantôt négative, tantôt un acquiescement en mode « oui, sans y prêter réellement attention ». Et lorsque ces sujets étaient confirmés, je ne cache pas avoir eu de petits rictus nerveux.

Comment peut-on se permettre de donner des informations avant que celles-ci ne soient officiellement annoncées ? Ici aussi, pour faire, à mon sens, le buzz. « Tu as vu, c’est moi le premier ! » est alors ma réaction sur le moment ou parfois a posteriori. A ce moment-là, j’attends, parfois longtemps, la confirmation et la concrétisation de ces annonces. Il m’est arrivé récemment de critiquer moi-même une réaction en direct (découverte bien après les faits, petite précision) que j’ai qualifiée d’excessive, étant donné la présence de ladite personne sur les réseaux sociaux.

La pratique est courante, ce qui m’amène à songer sur ma consommation des media, quels qu’ils soient. Je prends de plus en plus le temps de lire des blogs, écouter des podcasts, et ne regarde pas ces mêmes contenus qui ont un effet de buzz, ce que je faisais il y a encore quelques semaines.

Tout ceci dans une envie d’avoir accès à des informations un peu plus fiables, me permettant toutefois de douter devant ce que je lis et entends, ce qui est dommage, non ?

C’est ici que je conclus ma longue réflexion, je te remercie d’avoir pris le temps de me lire, et t’invite, si tu le souhaites, à me répondre sur ton avis sur la question dans la zone des commentaires ou sur les réseaux sociaux.

Toute remarque est bonne à prendre, à partir du moment où elle est construite.

A bientôt sur mes Carnets !

Auteur : Enaid

Enaid, admin du site, rédactrice amateur et passionnée par de nombreuses choses ! Contact : lescarnetsdenaid@gmail.com

7 réflexions sur « Rumeurs et leaks : les partager, une fausse bonne idée ? »

  1. Hello Diane,

    Omg je pense savoir de quel film tu parles et si c’est bien celui que je pense heureusement que je suis pas tombé dessus car ça m’aurait gâché toute la surprise 😱

    Pour moi les rumeurs et leaks sont là mort du jeu vidéo ciné séries etc… 😱

    Sans compter effectivement les pseudo journalistes qui font du put a click juste pour faire du buzz et des vues… 😉

    A bientôt

    😊

    Aimé par 1 personne

  2. Article intéressant et d’intérêt général. Je n’ai pas vraiment réfléchi à la question, mais comme toi, je suis de plus en plus gênée par cette course folle à l’information… Qui n’en est même plus une. Les gens ne prennent plus de recul… Les films et jeux sont critiqués avant même d’être sortis au point que le préjugé ait désormais plus d’impact que le véritable jugement. Oui, c’est anxiogène.

    J'aime

  3. Le fléau des leaks, Tu tombes dessus même quand tu cherches à les éviter. Après faut relativiser, tout leak n’est pas fatal, c’est même un jeu amusant. Mais c’est vrai qu’il est paradoxal que les gens courent après pour se plaindre derrière de ne plus être surpris et finissent par être blazés. Au niveau JV j’espère qu’on aura encore des E3 et des Game Awards avec la magie de la surprise, l’émotion de l’imprévu.

    J'aime

Répondre à Mastofan Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s